Actualités

Task force sur la drogue : 13 cas seront référés à l’Integrity Reporting Services Agency

Photo d'Illustration

La Task Force, instituée par le premier ministre Pravind Jugnauth pour enquêter sur des personnes citées dans le rapport Lam Shang Leen, devrait référer 13 dossiers à l’Integrity Reporting Services Agency (Irsa). Parmi, figurent les dossiers de ressortissants étrangers qui ont acquis des biens sous l’Integrated Resort Scheme, en agissant comme prête-noms pour des Mauriciens.

On y retrouve des ressortissants sud-africains. L’achat de voitures, de yatchs et de speedboats n’a pas échappé au comité présidé par Navin Beekarry, directeur de l’Independent Commission against Corruption (Icac). Ces 13 individus auraient investi de l’argent provenant du trafic de drogue pour acheter de voitures de luxe, dépassant les Rs 500 000, alors que les revenus des clients ne corroborent pas. Dans certains cas, les paiements ont été effectués en plusieurs tranches, une astuce pour réduire le risque de se faire prendre. Certains propriétaires de bateaux, yachts et speedboats, sont aussi dans le collimateur de la Task Force. La plupart du temps, ils naviguent dans le lagon sans permis : « Ena bato finn aster apres finne servi pu transport la drogue », dit-on.

Les ressortissants sud-africains ciblés auraient enfin agi comme prête-noms pour l’acquisition de luxueuses villas IRS. L’axe du trafic de drogue entre Maurice et l’Afrique du Sud sera, une nouvelle fois, sous le feu des projecteurs, après l’épisode des 157 kilos de drogue interceptés entre le 9 et le 25 mars 2017.

Jouer Mega Millions