People

Tasheeana Veerabadren : enfant sourde et prodige de la peinture

Tasheeana Veerabadren Tasheeana Veerabadren ne s’est jamais laissé accabler par sa condition.

Tasheeana Veerabadren, 15 ans, est sourde de naissance. Toutefois, être sourde n’est point un handicap pour cette jeune femme. Elle ne s’est jamais laissé accabler par sa condition, car elle avait l’ambition et la volonté de trouver sa propre voie. Aujourd’hui, elle a trouvé une direction en sa passion, la peinture.

« C’est difficile pour une personne de tout garder à l’intérieur et la peinture et le dessin représentent pour moi une forme d’expression »

Le premier dessin de Tasheeana Veerabadren.
Le premier dessin de Tasheeana Veerabadren.

Dotée d’un talent inné, Tasheeana est une artiste autodidacte depuis sa tendre enfance. Elle a toujours eu l’œil pour le détail, une qualité qui lui prédestinait, sans doute, vers un avenir brillant dans le monde artistique. « Elle marchait à peine qu’elle hissait les draps pour regarder les couleurs », se souvient Sannia, la mère de Tasheeana. Aujourd’hui, faire de la peinture est aussi essentiel que respirer pour Tasheeana. Perfectionniste, l’adolescente ne passe pas un jour sans se dégourdir les mains. En fait, elle est en apprentissage constamment dans le but de s’améliorer.

Étant sourde, elle a rencontré de nombreuses embuches sur son parcours scolaire jusqu’à l’âge de 12 ans. Cependant, la peinture a toujours été une certitude, une échappatoire pour cette fana des pinceaux. Elle nous en donne la raison. « C’est difficile pour une personne de tout garder à l’intérieur et la peinture et le dessin représentent pour moi une forme d’expression. Ce sont ces moments qui me permettent de m’exprimer librement sans aucune limite ou de barrières de communication », confie l’artiste de 15 ans.

Effectivement, se sentant incomprise dû au manque d’encadrement scolaire, l’artiste avait pour seule compagnie son art qui la libérait du poids de ce monde qui la regardait différemment.


Sœurs, pour le meilleur et pour le pire

Sheleena et Tasheeana Veerabadren sont des jumelles.
Sheleena et Tasheeana Veerabadren sont des jumelles.

Toutefois, comme dit l’adage, le hasard fait bien les choses, car elle a toujours eu à ses côtés, sa jumelle Sheleena, son pilier et son rôle modèle pour l’épauler dans les moments de difficulté. Les parents des jumelles partagent le fait que le support de Sheeleena est indispensable au bien-être de Tasheeana. « Lorsqu’on a su que Tasheeana était sourde, le médecin nous avait dit que sa jumelle jouerait un rôle important dans sa vie. Tel est bel et bien le cas », raconte Sannia.

Incontestablement, elles sont très fusionnelles. Plus que sœurs, elles sont des confidentes. D’ailleurs, en voyant que sa sœur brillait au niveau académique, Tasheeana a toujours été motivée à trouver ses repères à travers l’art. « Elles s’encouragent mutuellement. En tant que parents, c’est un bonheur de voir cette solidarité et complicité qui règnent entre eux. »  

De Tasheeana à l’artiste

« Lorsqu’on a su que Tasheeana était sourde, le médecin nous avait dit que sa jumelle jouerait un rôle important dans sa vie. Tel est bel et bien le cas »

En 2017, Tasheeana a intégré l’association des Parents de Déficients Auditifs (APDA). Un monde qui lui parle et où ses semblables ont les armes pour poursuivre leurs rêves et réussir dans la vie à travers un encadrement adapté.

Tasheeana Veerabadren

Tasheeana Veerabadren

Concevant l’importance de l’art dans la vie de Tasheeana, la direction d’APDA a mis en valeur son talent existant, faisant en sorte que l’aspirante artiste soit épanouie et encouragée dans son domaine sans pour autant négliger le côté académique. C’est ainsi qu’elle a eu l’occasion d’explorer ses instincts d’artistes et d’élargir ses horizons à travers de nombreuses compétitions et formations, notamment en glass painting, entre autres. À savoir que cette année elle a également franchi le cap du Primary School Achievement Certificate avec brio décrochant le collège Bhujoharry, à Port-Louis.

Les parents de la jeune fille conçoivent que grâce à l’APDA, Tasheeana est aujourd’hui une artiste en construction certes, mais également une personne épanouie et autonome. « Avant d’intégrer l’APDA, Tasheeana était désorientée et timide. Aujourd’hui, elle est une adolescente comme les autres. Elle peut faire des choses qui paraissaient inconcevables il y a quelques années de cela, comme prendre le bus toute seule ou demander de l’aide à quelqu’un », fait ressortir Jean Noël, le père.

D’ailleurs, cette année les parents souhaitent que Tasheeana entame l’étape des études secondaires, comme elle le souhaite, dans un collège traditionnel. « Tasheeana nous a fait part de son souhait d’intégrer un collège traditionnel après le PSAC. Nous pensons qu’elle est maintenant capable de s’adapter. C’est une étape importante pour chaque enfant. Nous ne voulons pas qu’elle soit restreinte ou qu’elle ait des regrets plus tard. C’est pourquoi nous la laisserons décider », fait-il comprendre.

Et d’ajouter, que Tasheeana est en développement continuel, que ce soit au niveau artistique ou individuel dans le but de concrétiser son rêve, celle de poursuivre une carrière dans le monde artistique et exposer ses toiles. « L’opportunité qu’APDA lui a donné de grandir en tant qu’artiste lui a donné confiance en elle-même et cela change absolument tout. Aujourd’hui, nous sommes rassurés sur le fait qu’un jour, elle pourra se construire un avenir grâce à sa passion et être complètement indépendante », partagent ses parents avec fierté.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !