Bollywood

Tarpan : un viol exploité par des politiciens

Rajpatiya, une fille de caste inférieure, est agressée sexuellement par Chander, un garçon issu d’une famille riche et influente. Cette affaire va vite être exploitée par des politiciens. Ces derniers essayent de tirer profit de la situation. Chander est libéré sous caution, faute de preuves de sa culpabilité.

Dans une tentative de sauver la vie d'un politicien local, le frère de Rajpatiya gifle Chander. Le politicien l'encourage à couper le nez de l’accusé pour se venger. Sous provocation, le frère se transforme en justicier. Le quartier ne sera plus le même après cet incident.

Il y a quatre castes — hiérarchisées, selon un principe de pureté rituelle et correspondant chacune à une partie de l’être primordial, Purusha. Les brahmanas, les prêtres et les enseignants sont issus de sa bouche et sont les plus « purs » ; les kshatriyas, les gouvernants et les guerriers, viennent de ses bras ; les vaishyas, les exploitants agricoles et les marchands, de ses cuisses. Ces trois classes sont dites dvijas, soit « nées deux fois » : leurs membres passent par un rite d’initiation avant l’âge adulte, qui les autorise à porter un cordon sacré. La quatrième, varna, est issue des pieds de l’Homme primordial : ce sont les shudras, les ouvriers et les travailleurs agricoles, qui servent les trois classes supérieures. Enfin, les « hors-castes », les intouchables, que l’on appelle aujourd’hui plutôt les dalits (« opprimés »), seraient eux nés de la terre.

SORTIE :  26 avril 2019
BANNIÈRE : Mimesis Media
MISE EN SCÈNE : Neelam R Singh
MUSIQUE : Manoj Nayan
INTERPRÈTES : Nand Kishore Pant, Sanjay Kumar, Arun Shekhar, Rahul Chauhan, Poonam Ingle

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor