Actualités

Tara Knitwear : la crainte d’une fermeture s’accentue

Les emplois de 500 salariés de Tara Knitwear sont en suspens. Le lundi 19 août 2019, ils étaient nombreux à exprimer leurs appréhensions quant à leur avenir lors d’un sit-in devant l’usine. Si le ministère du Travail affirme rechercher activement une solution, la direction de Tara Knitwear garde toutefois le silence. 

Depuis la chute de Tex Services placée sous administration judiciaire en mars, les machines se situant à Plaine-Lauzun tournent au ralenti. Tara Knitwear était un des principaux sous-traitants de la compagnie de l’homme d’affaires Bernard Maigrot. Elle réceptionnait 70 % des commandes de Tex Services. Sa chute entraîne donc Tara Knitwear dans son sillage. Cela a débouché sur un problème complexe pour la direction de l’usine qui n’a pu honorer le paiement des salaires des employés pour juillet. Aucune garantie non plus pour août. La communication est rompue entre la direction et les travailleurs. Cela ne fait qu’exacerber les craintes. 

« J’ai deux fils, dont l’un est étudiant. Mon époux, employé du Passport and Immigration Office, est en pré-retraite. Ma mère est handicapée. Je dois l’aider financièrement », confiait Nazma Sairally, 58 ans, à Radio Plus. Cette Payroll Supervisor qui habite Castel se retrouve pour la première fois sans salaire, en 40 ans de service. Idem pour Sheik Aklam, un Bangladais de 35 ans qui est superviseur à l’usine. 

Palmar Ltée a aussi mordu la poussière en début d’année. Placée sous administration judiciaire le 7 février puis mise en liquidation en avril, l’entreprise comptait 1 300 employés, dont 915 Mauriciens.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor