Actualités

Talk of the Town sur Radio Plus : Pleins feux sur la pauvreté

The SoundCloud content at link is not available, or it is set to private.

Il a longuement été question de la situation de la pauvreté à Maurice, le mercredi 9 mars, dans l’émission « Talk of the Town » présentée par Michael François sur les ondes de Radio Plus.

Pour en parler, il a réuni Patricia Adèle de l’organisation non gouvernementale (ONG) Caritas, Linda Totah du Mauritius Council of Social Service, alors que le ministre de l’Intégration sociale, Pradeep Roopun, est, lui, intervenu au téléphone. Ce dernier a reconnu que le seuil de pauvreté – qui est calculé sur des revenus de Rs 6 200 par mois par habitant – n’est pas suffisant. Il a, cependant, dit que toute décision de revoir ce seuil devra être prise au niveau national. « Il s’agit-là d’une National Policy. » S’il a aussi reconnu que l’éradication de la pauvreté « n’est pas tout à fait réalisable », il a, néanmoins, affirmé que son ministère et le gouvernement font des efforts pour soulager ceux dans le besoin. En ce qui concerne les fonds du Corporate Social Responsibility (CSR) qui sont destinés aux ONG, Pradeep Roopun a affirmé qu’il faut avoir « plus de contrôle ». La représentante de CARITAS, Patricia Fidèle, a, elle, expliqué que la pauvreté est aujourd’hui en train de changer de visage. Selon elle, une personne peut être bien vêtue mais cela ne l’empêche pas d’être pauvre. Cela démontre, dit-elle, que ces personnes ont tout de même la volonté de s’en sortir. Linda Totah a, pour sa part, souligné que l’analphabétisme ou encore l’insécurité professionnelle peuvent être des causes de la pauvreté. Pour ce qui est du seuil de pauvreté, elle est d’avis qu’une famille doit, au minimum, disposer de Rs 23 000 par mois pour mener une vie décente.

Related Article

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !