Magazine

Talent : Ingrid Leste, multi-instrumentaliste passionnée

Ingrid Leste Elle a intégré le groupe Zilwala en juillet 2018. Crédit photo : Groove N Sun

Multi-instrumentaliste, mannequin et consultante en événementiel, Ingrid Leste  a plusieurs cordes à son arc. Elle s’était fait remarquer lors du concours Zenes Montre To Talan où elle avait accédé à la demi-finale.  Retour sur le parcours de cette  jeune femme talentueuse.

Il y a deux ans, sa rencontre avec un instrument transformait sa vie : le didgeridoo, un instrument à vent d’origine aborigène. « Une connexion instantanée s’est créée entre moi et cet instrument », confie Ingrid Leste. Cette jeune femme de 29 ans a su allier ses deux passions : l’art et l’évènementiel.

Mannequin depuis l’âge de 15 ans, elle prend goût à l’univers de l’événementiel. « C’est un domaine qui me permettait de toucher indirectement à ce qui m’intéressait, en l’occurrence l’art ». Après des études en Tourism, Leisure and Hospitality Management à l’École Hôtelière Sir Gaëtan Duval et à l’Université de Maurice, Ingrid découvre l’univers des événements dans ses différents emplois. « Je décide alors de me lancer en tant que consultante en événementiel afin d’utiliser mes expériences acquises pour l’organisation d’événements artistiques et culturels ».

Musicienne autodidacte depuis son plus jeune âge, Ingrid développe un intérêt pour les percussions, mais surtout pour les instruments traditionnels. « Je m’exprimais lors des jam, mais je n’assumais pas forcément cette facette de moi ».  À Mahébourg chez un ami, elle découvre le didgeridoo et développe en peu de temps les techniques de respiration et de rythmique de cet instrument. « Depuis, je m’instruis quotidiennement afin de le maîtriser. En 2017, j’ai rencontré Ludovic Cathan du groupe Patyatann qui m’a poussé à m’essayer à d’autres instruments ». Bobre ou encore ravannne, Ingrid est aujourd’hui dans l’expérimentation.

Elle reçoit les encouragements de la part de musiciens et de professionnels, tels que Guillaume Perret, Menwar et Sandrine Ebrard. « Si, au départ, j’étais très loin de me mettre dans la peau d’une artiste, j’ai pris avec enthousiasme ce challenge ayant pour seul but de partager mon univers et les bienfaits de cet instrument mystique très peu connu à l’île Maurice ».

Ingrid Leste commence la professionnalisation de son parcours en s’inscrivant à des formations. «  Mon objectif était de poursuivre mon apprentissage, de me professionnaliser et de m’enrichir à travers des rencontres et des échanges afin de réaliser mes premières compositions ». Après une première participation au concours Zenes Montre to Talan, l’intérêt des autres artistes locaux pour sa musique l’a aussi amenée à accepter l’offre d’intégrer le groupe Zilwala en juillet 2018.

Aujourd’hui, son souhait est de partager une musique fusionnelle et organique qui met en valeur les différentes cultures et styles du monde. « Mon inspiration, je la trouve dans mon expérience personnelle, mon entourage et la nature. Je rêve de partager mes textes et des sonorités sans frontières afin de réunir les hommes, malgré leurs différences ».

Elle a été approchée par des professionnels du milieu musical pour des collaborations et projette de se lancer dans une première réalisation : un projet musical en solo et la diffusion de ses chansons, ses slams et sa poésie.  « J’envisage de réaliser mes rêves et  faire voyager mes racines et ma culture dans le monde afin de transmettre un message d’espoir, d’amour, d’unité et de respect ».