People

Tailleurs de pierre : Patrick et François, deux frères réunis dans le même métier

Selon les frères Emilie, pour effectuer le métier de tailleur de pierre, il faut d’abord avoir de la bonne volonté et de la patience.

Patrick Emilie, 51 ans et François Emilie, 49 ans, deux frères pratiquant le métier de tailleur de pierre sont fiers de marcher sur les traces de leur père. Vu le potentiel de cette activité, ils souhaitent voir la prochaine génération prendre le flambeau.  Rencontre à Morcellement Dookun, à Candos, Quatre Bornes.

C’est à l’âge de 17 ans que Patrick et François Emilie se sont mis sur les pas de leur père.  «  Mon père, aujourd’hui âgé de 85 ans, était tailleur de pierre pendant des années. C’était son gagne-pain », raconte Patrick.  Cette passion pour cette activité, poursuit-il, coule aussi dans ses veines et celles de son frère.

«  Nous taillons et sculptons les pierres pour en faire des pièces décoratives qui sont utilisées pour construire des murs, des décorations intérieures et extérieures, des panneaux, des jeux d’eaux ou encore des piscines », explique pour sa part François.  Selon eux, les travaux à base de pierres taillées sont considérés comme un luxe. Les clients sont non seulement les particuliers  de Quatre-Bornes, mais un peu partout à travers l’île. «  Nous avons aussi une bonne clientèle avec les grands établissements hôteliers.  Les pierres taillées et sculptées sont très prisées pour des travaux d’embellissement », disent-ils.  Ces derniers disent avoir des commandes grâce au bouche- à-oreille. «  Nos travaux sont très appréciés par les clients. Ainsi, ils nous apportent d’autres clients. Jusqu'à  présent, nous n’avons jamais eu de reproches », se réjouit François. Toutefois, dans les affaires,  il y a des hauts et des bas. Et les frères Emilie n’échappent pas à  la morosité. « Le début de l’année est la période la plus difficile. On ne reçoit pas de commandes. Mais à partir  de mars, on note une reprise.  Novembre et décembre sont les mois où les activités sont à leur plus haut niveau », soulignent nos interlocuteurs.  

Tailleurs de pierre

François fait ressortir que les roches sont achetées auprès des fournisseurs à Terre Rouge et Brisée Verdière. «  La matière première qui est la pierre est chère. C’est la raison pour laquelle un mur en pierre coûte beaucoup plus cher qu’un mur en  béton », souligne Patrick.  Question prix, pour un mur en pierre taillée, il faut compter à partir de Rs 225 le pied carré.

Le métier de tailleur de pierre est une culture de famille. C'est ce qui fait notre identité ».

Même si cette activité demande beaucoup de force physique et de la patience, les frères Emilie ne comptent pas s’arrêter de si tôt. «  C’est un métier qui restera toujours lucratif dans les années à venir.  D’ailleurs, c’est notre seule source de revenu », avoue Patrick.  Mais la relève est-elle assurée ?  «  Oui, la prochaine génération est déjà en route.  Nos fils et nos neveux nous aident énormément. C’est une activité qui les fascine  », répond François.  Un avis que partage son frère Patrick.  « Le métier de tailleur de pierre est une culture de famille. C’est ce qui fait notre identité », ajoute-t-il. 

Les frères Emilie font un appel aux jeunes qui veulent se lancer dans ce métier. «  Nous sommes disponibles à les former et les employer. Dans le futur, ils pourront ainsi lancer leur propre business », concluent-ils.