Actualités

Tahar Ben Jelloun: « Maurice reste un pays où il fait bon vivre »

The SoundCloud content at link is not available, or it is set to private.
À Maurice depuis une semaine, l’écrivain Tahar Ben Jelloun anime depuis vendredi des conférences sur des sujets qui lui tiennent à cœur. Mardi, il était à l’Open University, à Curepipe, où le racisme figurait au programme de sa deuxième conférence. Pour le lauréat du Prix Goncourt, Maurice reste « un pays sûr où il fait bon vivre malgré les différences ». « Il y a pire ailleurs, surtout là où le racisme est institutionnalisé », explique-t-il lors de son intervention. Lors de cette conférence, dont le thème était : Le racisme, et ses nouveaux avatars, l’auteur de Le racisme expliqué à ma fille voulait surtout en dénoncer les causes. « C’est souvent la peur et l’ignorance qui mènent au racisme. Daesh est le résultant d’un problème d’identité. Ce sont les jeunes, les enfants d’immigrés qui ne se sentent pas intégrés », relate-t-il avec passion. Le conférencier a également parlé du racisme dans son pays, le Maroc, plus proche de lui et a partagé sa passion pour les sujets autour de l’islam et du racisme. Avant la rencontre de mardi, l’auteur intervenait au Château de Réduit le vendredi 4 mars en présence de la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, sur le thème : Culture, quelles véritables rencontres ? Ce mercredi, il sera à l’Institut français de Maurice où il parlera du Printemps arabe. L’écrivain français d’origine marocaine vient de publier Le Mariage de plaisir et vient, une fois de plus, mettre l’accent sur le racisme et le mariage à durée déterminée, autorisé pour le musulman qui part en voyage.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • I want to grow my income