Faits Divers

Swasti Chamrah : «Je n’étais jamais dans le lit avec Atmaram»

Swasti Chamrah. Swasti Chamrah.

«Je n’étais jamais dans le lit avec Atmaram ». C’est ce qu’affirme Swasti Chamrah expliquant qu’Atmaram Ramkissun était chez elle pour la fabrication d’une porte. Pourtant ce dernier a été mortellement agressé à coups de couteau dans la journée du mardi 4 février par l’ancien amant de Swasti, Sandiren Bangarigadoo, au domicile de la jeune femme, à Mahébourg.

Sandiren Bangarigadoo, 35 ans, est retourné sur les lieux de son crime. C’était dans l’après-midi du jeudi 6 février pour une reconstitution des faits à Mahébourg. Vêtu d'un t-shirt noir, Sandiren, qui fait l’objet d’une accusation provisoire de meurtre, a indiqué aux enquêteurs l'endroit où il a surpris son ex-concubine chez elle en compagnie de son amant présumé Atmaram Ramkissun, avant qu'il ne le tue de plusieurs coups de couteau.

En présence des éléments de la CID de Mahébourg, sous la supervision de l’inspecteur Duvasingh et du surintendant de police (SP) Caullychurn, Sandiren Bangarigadoo a montré l’endroit où il aurait épié à l’intérieur de la maison de Swasti, dans la journée du lundi 3 février. L’exercice s’est déroulé en présence des éléments du Scene of Crime Office (SOCO). Sous l’objectif de la caméra du SOCO, Sandiren a aussi montré aux enquêteurs l'endroit où il aurait surpris son ex-concubine en compagnie de son amant, avant qu'il ne le tue. 

Sandiren a expliqué comment il est entré dans la maison de Swasti Chamrah. Il a indiqué la chambre où il aurait aperçu Swasti et Atmaram, alors que les travaux auraient dû être faits dans la cuisine d’après l’explication que Swasti a fournie aux limiers de la CID de Mahébourg. Dans sa version des faits au Défimedia Group, Swasti Chamrah a expliqué qu’Atmaram Ramkissun était venu à son domicile pour prendre des mesures pour fabriquer des meubles de cuisine. Mais cette thèse ne corrobore pas avec la version du principal suspect qui a déjà avoué le meurtre. 

Il a ensuite montré l’endroit où il a jeté l’arme du crime. « Je ne pouvais accepter que Swasti sorte avec un autre homme », a déclaré Sandiren Bangarigadoo dans sa déposition. Sandiren Bangarigadoo a affirmé que, surprenant son ex-concubine chez elle en compagnie d’Atmaram Ramkissun, il a alors pris un couteau et a poignardé Atmaram à l’issue d’une dispute. Atmaram s’est effondré dans une mare de sang..

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP