Interview

Suttyhudeo Tengur : «Hausse de la marge de profit des stations-service n’est pas justifiable»

Tant que les propriétaires des stations-service ne rendent pas publics leurs structures de prix et leurs frais, il est inconcevable d’augmenter leur marge de profit par litre de fioul. C’est l’avis du président de l’Association pour la protection de l’environnement et des consommateurs, Suttyhudeo Tengur.

En tant que défenseur des consommateurs, quel est votre regard sur l’économie de Maurice ?
Les prédictions, que ce soit le MCB Focus, la SBM ou la Banque centrale, sont tous d’accord que notre croissance économique, après mûres réflexions, ne sera pas au-delà de 4 %. Ce qu’il faut souligner est que le prix du baril de pétrole, à vendredi, après que Donald Trump ait exempté huit pays dans le monde, y compris l’Inde, pour qu’ils puissent acheter du pétrole de l’Iran, a fait baisser le prix à USD 73. Les prévisions ne sont que pour le prochain trimestre, le prix sera en-dessous de 69 dollars.

Cela pourra-t-il donner un coup de pouce à notre croissance ?
Certainement, car avec le prix du baril avoisinant USD 70, cela aura une incidence positive sur notre économique et notre croissance.

Avec cette baisse, se peut-il que cela ait une incidence positive sur le prix à la pompe pour les automobilistes ?
Avec ce que j’ai dit plus haut, il est définitif que cette baisse dans le prix du baril du pétrole aura un impact sur notre importation de fioul qui était, en août 2018, de Rs 3,4 milliards. Donc, avec cette baisse au niveau du prix du baril, cela devrait refléter dans le coût du fioul à la pompe chez nous.

Donc, les secteurs importants connaîtront un soulagement bientôt ?
On sait que 69 % de nos importations d’essence et de diesel sont consommés par trois secteurs majeurs : 29 % pour le secteur du transport, 29 % pour le secteur aérien et 2 % pour celui du maritime. Avec la baisse du prix du fioul sur le marché mondial, le gouvernement devrait la passer dans ces trois secteurs prioritaires logiquement.

Venons-en à cette guéguerre gouvernement/association des stations-service. Cette dernière veut une augmentation de sa marge de profit, mais le ministre Ashit Gungah menace de leur enlever leur permis d’opération. Où se dirige-t-on ?
Actuellement, sur chaque litre de fioul, les stations-service récupèrent Re 1,90. Maintenant, les propriétaires réclament une augmentation de 56 sous par litre. Un total de Rs 2,46 sous par litre, soit Rs 12,30 le gallon.

Est-ce énorme pour les consommateurs ?
Jusqu’à maintenant, ils se sont plaints d’avoir des frais, des employés à payer, des frais des collectivités locales et autres. Moi, je dis à ces propriétaires de stations-service de venir de l’avant et de rendre publics leurs frais, qu’ils rendent leurs structures de prix publiques pour qu’on puisse savoir s’ils roulent à perte comme ils le prétendent. Ils avancent des chiffres à la bonne franquette sans qu’il n’y ait de supports réels. Je leur dis : vous voulez une augmentation de votre marge de profit, rendez publics vos dépenses, sinon, pas lieu de discuter. Car, il est bon de quantifier le poids de toute la structure de ce qu’ils dépensent, avec des chiffres à l’appui.

Est-ce que cela devrait être item par item, comme le fait par exemple toute compagnie qui se respecte ?
Les structures de prix ont un modèle qu’il faut respecter si on est un bon homme d’affaires, ce sont des normes internationales, on n’invente rien. Sans les chiffres, l’augmentation de la marge de profit n’est pas justifiable.

Parlons de la politique. Votre avis sur ce qui se passe actuellement ?
On voit un chamboulement politique, mais dans tout ce charabia, il y a une chose qui saute aux yeux : le Parti travailliste a pris l’engagement avec son électorat d’aller seul aux prochaines législatives, quitte à prendre à son bord un tout petit parti pour la galerie.

Avec le PMSD ?
N’importe quel petit parti qui voudra se joindre aux wagons rouges, il devra le dissoudre, comme le coq bleu qui pourrait être mariné dans le vin rouge. Le même scénario s’appliquerait au Mouvement patriotique d’Alan Ganoo. C’est presque impensable politiquement.

Et le MSM dans tout cela ?
Du côté du MSM, je ne crois pas que c’est dans l’intérêt de ce parti de s’allier avec un MMM qui ne représente que 15 % de l’électorat.

On voit mal le PMSD dissoudre le parti pour les beaux yeux de Navin Ramgoolam, le MP de même. Quant au MMM, à moins que Paul Bérenger n’atterrisse au Réduit, on voit mal le MSM accepter les mauves dans une alliance. Situation compliquée n’est-ce pas ?
Effectivement, je pense que les choses deviennent de plus en plus compliquées, chacun veut imposer sa loi. Or, pour les prochaines législatives, il ne serait pas étonnant qu’on s’achemine vers un ‘three cornered fight’.

Intéressant comme scénario ?
On verra bien qui a une forte assise réelle ou qui sont ceux qui ont toujours monte dadak pour diriger le pays.

Related Article