Live News

Suspendu pour huit séances : présence "symbolique" de Boolell devant le Parlement chaque mardi

Conférence de presse de Boolell après sa suspension mardi 20 juillet

Arvin Boolell se tiendra devant le Parlement chaque mardi entre 15 et 20 minutes. Une présence "symbolique"  pour dénoncer sa suspension, qu’il qualifie d’injuste, pour les huit prochaines séances parlementaires.

Vous le savez, Arvin Boolell est sous le coup d’une suspension, suite à une motion présentée par le Premier ministre, Pravind Jugnauth. Motion qui a été adoptée. 
 
Une décision que le chef de file du Parti Travailliste déplore. Il réitère qu’il envisage d’avoir recours à la justice.

Ecoutez les explications d'Arvin Boolell

Qu’est-ce qui s’est passé ?

Lors des travaux parlementaires dans la matinée du mardi 20 juillet, le Speaker de l’Assemblée nationale, Sooroojdev Phokeer avait, avant la suspension de la séance, « named » Arvin Boolell. 

Selon les Standing Orders, le 'naming' (rappel à l'ordre) d’un député est suivi d'une suspension d’une ou de plusieurs séances.

Le Speaker s’adressait au leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval quand Arvin Boolell est intervenu. 

Le Speaker lui a indiqué, à plusieurs reprises, qu’il n’avait pas la parole (« you don’t have the floor »), mais Arvin Boolell n’a pas arrêté son intervention. C’est alors qu’il a été « named ».
Montrant un certain agacement, Arvin Boolell a alors traité le Speaker de « batiara ». Suite à quoi, la séance avait été suspendue.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !