Faits Divers

Surpris par une forte houle - L’ami du skipper : «Je le tenais par  la main avant qu’il ne disparaisse»

Warren Wong Tong (à gauche) et le père du jeune skipper (à droite).

Les recherches pour retrouver Warren Wong Tong se sont poursuivies dans la journée de samedi. Ce skipper de 22 ans a disparu en mer vendredi soir, après que son embarcation a chaviré. Son ami Donovan Bastien, qui était avec lui, dit lui avoir tenu la main avant qu’une seconde vague ne surgisse. 

Àl’heure où nous mettions sous presse samedi, il n’y avait toujours aucune trace de Warren Wong Tong. Ce skipper de 22 ans a disparu en mer depuis vendredi soir. Il s’était rendu à Grand-Baie avec son ami Donovan Bastien, âgé de 27 ans, quand tous deux se sont fait surprendre par une forte houle. Le speedboat sur lequel se trouvaient ces deux jeunes a chaviré. Si Donovan a pu regagner la terre ferme, Warren Wong Tong n’est pas remonté à la surface. 

L’ami du skipper raconte qu’ils ont récupéré le bateau vendredi dans le lagon de Péreybère pour mettre le cap sur Grand-Baie. Dans sa déposition à la police, Donovan raconte qu’en arrivant près de l’hôtel Melville, Warren a bifurqué sur la gauche afin de traverser une zone communément appelée Brizan Lasenn pour pénétrer le lagon de Grand-Baie. Sauf que durant la manœuvre, il y a eu une forte houle. Le bateau a chaviré et les deux hommes se sont retrouvés à la mer. 

Donovan est aussitôt remonté à la surface, mais il dit n’avoir vu ni l’embarcation, ni son ami. Il raconte qu’après un court laps de temps, il a entendu Warren qui l’appelait. « Il m’a demandé si j’allais bien », a-t-il dit aux enquêteurs. Le skipper et son ami se sont rejoints. « Nous nous sommes tenus par la main », précise Donovan. Mais le danger était toujours là. Une seconde houle est arrivée et les a emportés. « Nous avons alors été séparés », déplore Donovan. Cette fois, quand il est remonté à la surface, il n’a pas vu Warren. Il l’a appelé, mais aucune réponse. 

Donovan dit avoir nagé avec beaucoup de difficulté jusqu’à la plage de Péreybère. Il a ensuite alerté les secours. Les recherches ont débuté vendredi soir, mais elles ont dû être interrompues à cause du manque de visibilité. Elles ont repris samedi matin. Les garde-côtes n’ont eu de cesse de ratisser la zone pour retrouver le disparu. 

Plus les heures passent, plus l’angoisse grandit chez la famille de Warren Wong Tong. Un proche a lancé un avis de recherche sur les réseaux sociaux, dans l’espoir que le skipper s’en soit sorti et quelqu’un l’ait vu. Un cousin de Warren explique que le jeune homme travaille en freelance et que vendredi, il avait été contacté par le propriétaire du bateau, qui lui avait demandé de ramener l’embarcation de Péreybère jusqu’à Grand-Baie. 

Son père attend avec impatience de retrouver son fils sur la plage de Grand-Baie depuis samedi matin. Il ne compte pas se déplacer avant d’obtenir une réponse à propos de Warren, qui était un passionné de la mer. « J’ai entendu la nouvelle à la radio, mais je ne savais pas que c’était mon fils. Quand ma mère m’a appelé pour me donner la mauvaise nouvelle, je n’en croyais pas mes oreilles et je pensais qu’elle plaisantait », nous relate-t-il, ému. C’est la sœur de Warren, qui vit également en Australie, qui a appris la nouvelle en premier et l’a fait circuler pour vérification. Nous relatant sa rencontre avec Donovan Bastien, le collègue de son fils qui a réussi à nager jusqu’au rivage, il affirme que le garçon est en état de choc depuis l’incident. « Il tremblait quand il m’a raconté ce qui s’était passé. Ce que j’ai compris, c’est qu’ils prenaient un bateau de Péreybère pour l’emmener à Grand-Baie quand ils ont chaviré à cause de la forte houle. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective