Live News

Sur les dix dernières années : Rs 255 millions de fraude détectées sur le réseau du CEB

Les ‘smart meters’ installés par le CEB permettent chaque année de détecter des millions de roupies de fraude.

Les cas de fraude sur le réseau électrique du Central Electricity Board se chiffrent à des millions de roupies année après année.

Le réseau du Central Electricity Board (CEB) reste chaque année exposé à différents facteurs qui débouchent sur d’énormes pertes en termes de revenus. Cependant, grâce à l’installation de ‘smart meters’, l’organisme parvient à détecter des cas de fraude sur son réseau. En effet, ces dispositifs déclenchent une alarme dès que des clients tentent de trafiquer les équipements de l’organisme en vue d’avoir accès à l’électricité de manière illégale.

Selon des chiffres compilés par le CEB de 2009 à 2019, l’on apprend que divers clients ont réalisé des détournements d’une valeur de Rs 255 326 135 sur les différents compteurs du réseau à travers le pays. Cet argent a de ce fait pu être récupéré, soit à l’amiable ou à travers des poursuites. 

Les abonnés du CEB, sont divisés en trois catégories : domestique, commerciale et industrielle. Selon les chiffres obtenus par le Défi Quotidien, l’on remarque que c’est au niveau des clients tombant sous la catégorie domestique et commerciale, que les cas de fraude sont les plus fréquents. Les trafics records remontent à 2012, où ils s’élevaient à Rs 38 473 585. Lors de cette année précise, des malversations de Rs 23 201 076 avaient été répertoriées au niveau des clients domestiques. Dans la catégorie commerciale, elles se chiffraient à Rs 13 813 140, tandis que dans la catégorie industrielle, le CEB avait pu mettre la main sur des détournements de l’ordre de Rs 1 459 369. 

Une année plus tard, soit en 2013, les fraudes recensées par le CEB sont tout autant importantes. Parmi les abonnés tombant sous la catégorie commerciale, celles-ci se chiffraient à Rs 17 186 425, soit le montant le plus important jamais enregistré dans cette catégorie de clients. Ceux tombant sous la catégorie domestique, avaient, eux, réalisé des malversations à hauteur de Rs 18 749 889, tandis qu’au niveau des clients industriels, elles étaient de Rs 1 415 508. Par ailleurs, bien que les fraudes enregistrées au niveau des industriels sont généralement moins importantes, l’on note toutefois qu’elles avaient atteint une somme record lors de la période 2016-2017, soit Rs 7 395 836.

Les derniers chiffres compilés pour 2018-2019, ont cependant démontré une baisse dans les fraudes détectées par le CEB, puisque celles-ci s’élèvent à Rs 10 863 991 lors de cette période. Au niveau de l’organisme, l’on est d’avis que les actions menées en termes de poursuites, sont en train de servir d’exemple et découragent ceux qui s’adonnent à de telles pratiques.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !