Live News

Sunita Ramsewak (RHD) de l'hôpital de Flacq : «Ce n'est pas le sérum qui a tué le patient»

Satish Bheemul. Satish Bheemul.

« Ce n’est pas le sérum qui a tué le patient. À la suite de son opération, il a dû avoir des complications qui ont entraîné son décès ». C’est ce que nous a affirmé la Regional Health Director de l’hôpital de Flacq, le Dr (Mme) Sunita Ramsewak.

Selon elle, un médicament peut être nocif si la date d’expiration a dépassé trois mois. Elle ajoute que le ministère de la Santé enquête afin de faire la lumière sur ce décès. Elle n’a pas souhaité faire plus de commentaires. Le Dr Ramsewak a toutefois précisé qu’aucune sanction n’a été prise jusqu’à présent.  

Le président de la Pharmaceutical Association of Mauritius (Pam), Arshad Saroar  ne croit pas non plus que le patient est décédé à cause du sérum dont la date d’utilisation avait expiré. « Le sérum n’est que du sodium chlorine et du sucre, il ne peut pas causer la mort d’une personne », nous a-t-il affirmé.

Satish Bheemul, un habitant Poste-de-Flacq, a subi une intervention chirurgicale la semaine dernière. Il s’était plaint de douleurs atroces au ventre. Selon la veuve, son état de santé commençait à s’améliorer. Mais il est décédé par la suite.

La veuve a attribué le décès de son époux au sérum et a affirmé qu’elle a informé l’infirmier qu’il avait expiré. Elle aurait obtenu comme réponse que le sérum avait dépassé la date d’expiration de deux jours seulement et que le produit était toujours utilisable.