Economie

Sunil Bholah : «Les start-up peinent à maintenir une trésorerie saine»

Sunil Bholah

Les PME étaient sous les feux des projecteurs, le jeudi 21 mars, lors d’un atelier de travail organisé par l’Economic Development Board au Domaine les Pailles. Une occasion de discuter des défis et des opportunités du secteur.

« Les PME sont de formidables vecteurs d’innovation mais certains défis entravent leur développement et limitent leurs capacités à jouer pleinement leur rôle dans l’économie », a déclaré Sunil Bholah, ministre des Entreprises et des coopératives. Par exemple, l’accès au financement est un problème. « Les dispositions des agences de financement aux PME et des banques ne correspondent pas aux spécificités de notre statut démographique. Les pressions pour maintenir une trésorerie saine afin de permettre des affaires soutenues sont une des raisons qui expliquent l’échec de start-up », a-t-il déclaré. Certains entrepreneurs, dit le ministre, ont peur d’exporter en raison des risques que cela implique.

« Nous devons revoir notre politique de connectivité avec l’objectif ultime de réduire les coûts et les délais de nos importations et exportations », confie Mahen Seeruttun.

Il a aussi été question de financement. Charles Cartier, président de l’Economic Development Board (EDB), estime que la première plateforme de crowdlending doit prévoir un accès au financement plus démocratisé à Maurice.

De son côté, Francois Guibert, CEO de l’EDB, précise que les PME qui sont technologiquement fortes constitueront une solution au faible effet multiplicateur de notre économie en raison de la forte dépendance à l’égard des biens et services importés. « La Regulatory Sandbox Licence créée et pilotée par l’EDB est un bon exemple de la proactivité du gouvernement dans l’accompagnement des PME à innover en matière de technologies », souligne-t-il.


Les attentes budgétaires des PME

Vinay Kanhye : «Il faut revoir le Trade refund»
Le directeur de V Kanhye Health Foods Co. Ltd, estime qu’il faut revoir le Trade Refund sur certains équipements importés. « Le Speed-to-Market Scheme doit être élargi aux compagnies qui exportent le thé et qui opèrent dans d’autres secteurs ».

Michal Szymanski : «Pour une allocation budgétaire»
Michal Szymanski, CEO de Mauritius Africa FinTech Hub, souhaite que l’allocation au sein des entreprises pour implémenter l’écosystème autour de la FinTech soit incluse dans le Budget afin de tirer bénéfice de l’économie digitale.


En chiffres

  • 47 745 entreprises de 99 pays révèlent que 67 % du total des emplois permanents à temps plein proviennent des organisations de 5 à 250 employés.
  • Les PME contribuent 40 % du PIB et fournissent 54,6 % des emplois à Maurice.
  • Sous le National SME Scheme, on compte 78 projets incubateurs dont 5 sont des start–up.
  • 47 % des PME ont des chiffres d’affaires annuels inférieurs à Rs 2 millions.
  • Seules 7 % des PME emploient plus de 21 personnes et ont des chiffres d’affaires de plus de Rs 10 millions.
  • Maurice compte quatre incubateurs notamment Turbine, Ventures AA, La plage Factory et Verde factory. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !