Actualités

Sun Resorts : « Pas de retour à la normale avant 12 à 18 mois », déclare Jean-Pierre Dalais

« Les mois à venir comporteront beaucoup de défis pour le groupe Sun et pour l’industrie. Nous devrons faire face à des choix difficiles pour conserver notre business », affirme Jean-Pierre Dalais, président du conseil d’administration (CA) de Sun Limited.

Dans une lettre aux actionnaires, vendredi 24 avril, le président du CA de Sun Resorts, souligne qu’il ne s’attend pas à un retour à la normale « avant 12 à 18 mois ». Il précise que « notre focus immédiat est de préserver la plupart des emplois, tout en s’assurant qu’il y ait le financement adéquat pour soutenir le business ».

Employant 3 869 personnes, le groupe est propriétaire à Maurice des hôtels Long Beach, Sugar Beach, La Pirogue, Ambre et gère l’Île aux Cerfs. Aux Maldives, il est propriétaire du Kanuhura. Les opérations y sont suspendues depuis le 26 mars. Pour ce qui est du Four Seasons Resorts Mauritius at Anahita et du Shangri-La Le Touessrok Resort and Spa, les opérations sont suspendues depuis le 22 mars. L’hôtel Ambre a servi comme centre de quarantaine pendant quelques semaines.

Les hôtels du groupe seront ouverts en plusieurs phases, à partir du mois de juillet, si tout se passe comme prévu. Même quand le confinement sera levé à Maurice, on ne sait pas exactement à quel moment, ni à quel rythme, la reprise des vols commerciaux va se faire. « Nous sommes en train de suivre de près la mise sous administration volontaire d’Air Mauritius », précise aussi le président de Sun Limited. 

L’équipe commerciale et des ventes travaille activement sur un ‘plan de sauvetage’, qui comprend un repositionnement stratégique afin que les établissements répondent au ‘new normal post Covid-19’.

Pour Jean-Pierre Dalais, le secteur touristique traverse sa « pire crise ». Et d’ajouter qu’avec « plus que la moitié de la population mondiale confinée, la plupart des avions commerciaux ne voleront pas jusqu'à nouvel ordre. La crise du Covid-19 a mis notre industrie au point mort ».
Dans l’immédiat, plusieurs mesures sont prises. Parmi, minimiser les coûts opérationnels et la renégociation des contrats avec la plupart des fournisseurs pour les mois à venir. Tous les recrutements, promotions et dépenses liées aux infrastructures sont également gelés. Une réduction volontaire des salaires,  allant jusqu'à 50 %, est appliquée aux « management teams ».
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !