Live News

Summing-up des débats budgétaires : Pravind Jugnauth cible l’ancien régime et Rama Sithanen

Le pays économisera Rs 400 millions en puisant dans les réserves de la Banque de Maurice (BoM) pour éponger une partie de la dette publique. C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre lors de son « summing up » du Budget 2019-20 à l’Assemblée nationale, ce lundi après-midi 24 juin.

D’entrée, Pravind Jugnauth s’est attardé sur la polémique entourant cette mesure, annoncée dans le Budget 2019/2020. Elle concerne l’utilisation des réserves de la BoM pour faire baisser la dette publique.

Le chef du gouvernement a donné la réplique aux membres de l’opposition, en particulier l’ancien régime et Rama Sithanen. Le Premier ministre a cité pour exemple le Stimulus Package, introduit par l’ancien ministre des Finances, Rama Sithanen, ou encore «la Sithanen-Bheenick Saga».

Pravind Jugnauth a indiqué que «le montant de la ‘foreign currency debt’ s’élève à Rs 18 milliards». Selon lui, «c’est l’ancien régime, soit le tandem Sithanen/Ramgoolam qui avait emprunté 97.8 % de cette somme à la BoM». «(…) These debts have put unnecessary burden on the shoulders of our young people. We have to refund this debt with interest and other charges », declare le Premier ministre.

«It is indeed for us a question of economic direction. The reforms of previous regimes have favored those who earned more at the detriment for those lower income earners. We can still remember the Ramgoolam-Sithanen economics that has only had the effect of increasing income inequality and purchasing power gaps in our country», a souligné Pravind Jugnauth.

«Let me reaffirm to the house and the population that I would be the last person to try to jeopardize the financial stability of profits of the Bank of Mauritius (BoM)», a dit le Premier ministre. 

Revenant sur des amendements qui seront apportés à la Bank of Mauritius Act afin que le gouvernement puisse puiser des fonds de cette institution, principalement du Special Reserve Fund, Pravind Jugnauth a réaffirmé que «there is absolutely no way that the government is putting in jeopardy the ability of the BoM to carry out statutory functions. And, there is absolutely  no encroaching of the independence of the bank». 

Critiques sur l’allocation de Rs 1 000 aux fonctionnaires : «Intellectually dishonest», selon Pravind Jugnauth 

Réagissant à l’intervention du député bleu, Adrien Duval, sur la décision du gouvernement d’accorder une avance de Rs 1 000 aux fonctionnaires sur le PRB, Pravind Jugnauth a déclaré qu’on doit être honnête. «We are talking about PRB. The PRB is not applicable to everybody. There are remuneration orders for the private sector. It is a different matter. We must not try to confuse the mind of people between salary revision and salary compensation. It is very intellectually dishonest (…)», a lancé Pravind Jugnauth.  

Autres sujets abordés : le sort des petits planteurs, les dossiers Betamax et CT Power entre autres. 

« Annexer les Chagos à une circonscription » 

Abordant la question des Chagos, Pravind Jugnauth dit réitérer sa «détermination pour poursuivre le combat afin de compléter la décolonisation de notre pays et exercer notre souveraineté sur l’archipel de Chagos. (…) Très prochainement, je présenterai une motion visant à demander à l’Electoral Boundaries Commission d’annexer le Chagos à une circonscription…».

Le Premier ministre a encore une nouvelle fois souligné qu’il «prendra le taureau par les cornes» en ce qu’il s’agit de sa lutte contre le trafic de drogue ainsi que les trafiquants de la drogue. 

Il a conclu son discours sur une citation de Georges Bernanos : « On ne subit pas l'avenir, on le fait ».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !