Live News

À suivre bientôt sur Defimedia.info et TéléPlus - Kitchen Battle : des chefs d’expérience pour juger les candidats

Dimanche dernier, les plats des participants au concours Kitchen Battle, organisé par le Défi Digital et TéléPlus en collaboration avec Tea Blenders Ltd (TBL Ltd), ont été passés à la loupe par un panel de jury composé de chefs d'expérience et membres de la Mauritian Chefs Association (MCA). 16 candidats ont réussi à cumuler suffisamment de points pour se rendre jusqu'aux battles. Ils ont répondu aux critères établis par les chefs. Rencontre avec le jury.

Sur une centaine de participants inscrits au concours culinaire Kitchen Battle, 16 ont été retenus. La lourde tâche de la sélection est revenue au jury composé des chefs membres de la Mauritian Chefs Association (MCA), Vijranand Kallooa, Avinash Cheenatur, Veerun Pillay et Richardo Kathan.

Des plats les plus simples et goûteux, aux plats plus élaborés et travaillés, les chefs ont eu fort à faire lors des auditions qui se sont tenues le dimanche 8 mai dans le bâtiment de Télé Plus à Port-Louis. Les membres du jury de Kitchen Battle ont été séduits par la créativité débordante à laquelle ont fait preuve les candidats. Bien que ce soit des amateurs, certains participants ont d'emblée mis la barre très haute.

Ainsi, pour les aider dans leur choix, le jury devait les noter selon plusieurs critères préétablis :  la présentation, la température du plat, le goût et la balance de saveurs, la texture, la pertinence de la recette et son exécution. Ils ont aussi été jugés par leur connaissance des ingrédients utilisés et leurs techniques. 


Chef Vijranand KallooaChef Vijranand Kallooa : « La passion doit être leur moteur... le reste suivra »

Vijranand Kallooa, âgé de 63 ans, est chef exécutif à l'hôtel Ambre et également trésorier de la Mauritian Chefs Association. Il a été décerné le  World Master Chef Certificate par le City & Guilds of Great Britain et a reçu la distinction de Worldchefs Certified Executive Chef. Avec 46 ans d’expérience à son compteur, il fait partie des vétérans de son domaine. Sa carrière, il l’a débuté au One & Only Le Saint Géran comme aide-cuisinier en 1975. Par la suite,  grâce à ses nombreux voyages et formations dans différentes parties du monde, il s’est retrouvé dans la cour des grands. En 1996 et 2010, il est nommé chef exécutif des hôtels Coco Beach et Long Beach respectivement, avant de rejoindre l’hôtel Ambre deux ans plus tard. 

Malgré sa longue expérience culinaire, il avoue qu’il ne cesse jamais d'apprendre. « J'ai été agréablement surpris et certains plats m'ont inspiré pour ma carte d'hôtel », a-t-il indiqué. Il estime que les candidats doivent encore être encadrés, notamment au niveau de la proportion des plats. « Nous serons là pour les guider et les conseiller. Je suis content de voir que les gens se tournent encore vers la cuisine. La passion doit être leur moteur... le reste suivra », a-t-il conclu.


Chef Avinash CheenaturChef Avinash Cheenatur : « Les candidats ont été jugés d'abord sur le goût »

Le Chef Avinash Cheenatur a fait ses débuts à l'hôtel Le Touessrok de 1998 à 2003 avant de s’envoler vers Londres où il a travaillé dans un supermarché et a appris le métier de boulanger. Il a évolué dans ce domaine pendant neuf ans. De retour à Maurice il s’est lancé dans l’entrepreneuriat, mais il a été vite rattrapé par sa passion pour la cuisine. De 2012 à ce jour, il travaille à l'hôtel Ambre en tant que sous-chef. 

C’est un habitué des concours culinaires. En effet, il a siégé en tant que membre du jury à l’École Hôtelière Sir Gaëtan Duval ainsi que pour un concours culinaire national. Fort de son expérience, il s’est dit agréablement surpris par le niveau de certains candidats. « Quatre assiettes étaient d'un niveau inattendu. Les candidats ont été jugés d'abord sur le goût. Nous leur conseillons de se documenter sur un plat avant de lui donner son intitulé et s'assurer qu'il contient les éléments de base, même s’il est déstructuré. Les jeunes et moins jeunes doivent poursuivre leur amour pour la cuisine », fait-il remarquer.


Chef Veerun PillayChef Veerun Pillay : « Ce n’est pas seulement dans l’hôtellerie qu'il y a des talents cachés »

Il compte 42 ans d’expérience dans l'hôtellerie. Le chef Veerun Pillay a débuté sa carrière à l'hôtel Merville avant d'enchaîner dans plusieurs autres. Pendant 30 ans, il a évolué au Shandrani comme sous-chef, puis chef de cuisine. Finaliste au concours Meilleur ouvrier de Maurice en 2018, Veerun Pillay est jury national et international depuis 2014. Ce consultant pour Plaisance Catering et Event Manager au sein de la MCA confie avoir décelé du potentiel dans les différents plats des candidats. « J'ai apprécié la motivation des participants. Nombreux sont ceux qui ont pris part au concours par plaisir pour la cuisine. C'est la preuve que la cuisine n'a pas de limites. Certains se sont inscrits simplement pour partager leur savoir-faire. Ce n'est pas seulement dans l'hôtellerie qu'il y a des talents cachés », a-t-il fait ressortir. Pour lui, même si certains ont lésiné sur la présentation, ils restent sur la bonne voie.  « Nous serons là pour les conseiller. », dit-il.


Chef Ricardo KathanChef Ricardo Kathan : « Tous les candidats méritent leur place dans ce concours »

Informaticien de profession, Ricardo Kathan agit comme assistant-secrétaire et directeur des ressources humaines au sein de la MCA. Amoureux de cuisine, il a été bercé dans ce monde depuis son plus jeune âge. Cependant, ce n'est qu'après son mariage qu'il a exploré ce talent caché. Il a fini parmi les cinq finalistes dans un concours national de cuisine et a intégré par la suite la MCA en 2020 avant de lancer dans la même foulée son service traiteur spécialisé dans la paëlla. 

Ricardo Kathan agit comme facilitateur afin d'aider les étudiants et chefs mauriciens à décrocher des contrats et stages dans les hôtels à Maurice et à l'étranger. Il a été le premier chef à présenter l'émission culinaire « Cuit Vidé », mise en place par Défi Digital et a depuis, fait plusieurs autres émissions. Il a expliqué : « Quand j'ai vu les candidats, je me suis dit que j'étais à leur place il y a quelques années. Ce sont des amateurs qui ont un bon niveau. Si on pouvait choisir tout le monde, nous l'aurions fait, car tous les candidats méritent leur place dans ce concours. Chaque personne qui cuisine à la maison est un chef à sa façon ». Il sera présent pour donner des conseils et astuces aux candidats pendant le concours.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !