Actualités

Suivant son arrestation par le FBI : Arvinsingh Canaye interrogé par l’Icac

Arvinsingh Canaye, le Mauricien de 32 ans épinglé pour détournement de fonds aux États-Unis, a été longuement interrogé par l’Independent Commission against Corruption (Icac).

Une Notice Upon Arrival avait été émise contre lui par la commission anticorruption. Cet homme, qui était employé dans une société offshore aux États-Unis, avait été interpellé par l’Icac à son arrivée à l’aéroport de Plaisance dans la soirée du mardi 2 avril. Il a été condamné par la justice américaine pour détournement de fonds et de blanchiment d’argent à hauteur de Rs 300 millions. Il a été déporté par les Américains.

Le Mauricien fait l’objet d’une enquête portant sur le blanchiment. À l’issue de ses déboires avec la justice américaine, Arvinsingh Canaye, qui faisait l’objet d’un ordre de déportation, a été contraint de regagner le sol mauricien par la justice américaine.

Son interrogatoire par l’Icac a été axée sur son arrestation par le Federal Bureau of Investigation (FBI) en 2018. Durant la semaine, une équipe de l’Icac s’est présentée au domicile du suspect dans le Sud du pays pour l’interpeller. Le Mauricien, directeur d’une société offshore aux États-Unis, a été interrogé sur la demande du FBI. L’enquête de l’Icac est axée sur un délit de blanchiment d’argent au sein de la société Beaufort Management, basée à Maurice. Un volet de l’enquête de la commission anticorruption devrait être axé sur les opérations de cette société. Les enquêteurs devraient passer au peigne fin les différentes transactions financières de cette compagnie.

Le vendredi 12 avril, il a été entendu par les hommes de Navin Beekarry. En présence de son homme de loi, Me Yash Bhadain, Arvinsingh Canaye est revenu sur les circonstances entourant son arrestation. L’Icac devrait échanger plusieurs correspondances avec des pays dans le sillage de cette enquête. Arvinsingh Canhye a aussi fourni des précisions sur son rôle au sein de la Beaufort Management Company. L’Icac, sur la base des renseignements recueillis, tente de déterminer l’implication de la société Beaufort dans un quelconque cas de blanchiment.

L’affaire avait éclaté après que Beaufort Management avait déclaré faillite. Les autorités avaient gelé des centaines de millions de livres sterling liés aux investissements au sein de cette société. Une enquête du FBI avait établi un complot entourant des investissements frauduleux. La société, dirigée par Vinesh Canaye, était soupçonnée d’être mêlée à un cas de blanchiment à hauteur de 6,7 millions de livres sterling. L’argent avait été utilisé pour l’achat d’un tableau de l’artiste Picasso.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective