Live News

Suivant la plainte de Nawaz Noorbux : l’avis du DPP attendu sur le cas Harish Chundunsing

L’ancien journaliste Harish Chundunsing a été convoqué au Central Criminal Investigation Department le mardi 8 janvier 2019. Cela fait suite à la déposition de Nawaz Noorbux, directeur de l’information de Radio Plus. Ce dernier a porté plainte à la fin de l’année dernière aux Casernes centrales, expliquant que l’ancien journaliste lançait des attaques personnelles à son encontre. D'autant qu'Harish Chundunsing aurait même publié la photo du fils de Nawaz Noorbux, qui est âgé de neuf ans. 

Mardi, l’ancien journaliste a été interpellé à la Cybercrime Unit. Il a admis avoir posté des commentaires à l’encontre de Nawaz Noorbux. Il a évoqué son droit à la liberté d’expression. Son téléphone portable a été examiné à l’IT Unit. Les enquêteurs lui ont ensuite restitué son cellulaire. Il a été autorisé à rentrer chez lui après son interrogatoire. Le dossier a été envoyé au bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) pour qu’il décide de la marche à suivre.

Nawaz Noorbux dit, pour sa part, qu’il laisse le soin à la police de mener son enquête. « La liberté d’expression n’est pas une carte blanche pour calomnier, dénigrer et insulter. Lors de mes émissions, je critique des décisions mais je n’attaque jamais personne. En ce qui concerne la publication de la photo de mon fils, je ne vais pas rester les bras croisés. Vu qu’une enquête policière est en cours, je laisse la police faire son travail », explique Nawaz Noorbux. 

De son côté, Harish Chundunsing s’est exprimé sur sa page Facebook sur laquelle il a publié un commentaire disant qu’il risque une arrestation, selon la loi amendée de l’ICT Act sous-section 46. « The two ACPs have decided to forward the file to the Director of Public Prosecutors for advice. He will decide whether there are sufficient grounds to charge me under the amended ICT Law », a-t-il publié sur sa page Facebook.

Le Week-end FoU FoU FOU