Live News

Suite à la découverte de médicaments périmés : Mohamad Rassool inculpé de trafic de stupéfiants

Une grosse quantité de pilules du lendemain, sous la marque Contracept, interpelle les enquêteurs. Plusieurs autres produits pouvant être utilisés dans la fabrication de drogue synthétique, ont été saisis.

 Le directeur de Capital Health Care Supplies Ltd est accusé de trafic de drogue après avoir été arrêté pour son implication dans un vaste trafic de produits dont les dates de péremption ont été modifiées.  

Il se déplace dans une rutilante Mercedes SLK et se targue de brasser un chiffre d’affaires d’un million de dollars par an sur la page Web de sa société. Arrêté jeudi, car soupçonné de se livrer à un vaste trafic de médicaments périmés, Mohamad Ally Jafaar Rassool, directeur de Capital Health Care Supplies Ltd, a finalement été inculpé de trafic de produits stupéfiants vendredi. L’habitant de Vallée-des-Prêtres sera entendu par la « Flying Squad » de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) ce samedi en présence de ses hommes de loi.

Un relevé des médicaments saisis à son entrepôt sera finalisé aujourd’hui, mais d’ores et déjà, les enquêteurs ont mis la main sur du Rivotril Clonazepam et des produits pouvant être utilisés dans la fabrication de drogue synthétique. Le suspect sera aussi appelé à s’expliquer sur une grosse quantité de pilules du lendemain commercialisées sous la marque Contracept dont les dates de péremption ont été faussées. Alors qu’elles ne sont plus censées être sur le marché depuis avril 2021, il a effectué une modification faisant croire qu’elles peuvent être utilisées jusqu’en juin 2023. 

Tout un lot de nouvelles étiquettes quant aux dates de péremption a été découvert dans son entrepôt, de même que des produits utilisés pour enlever du vernis à ongle. Il y avait recours pour effacer les dates de péremption sur l’emballage de ces pilules du lendemain. Certains de ces produits auraient déjà été livrés à différentes pharmacies dont les noms étaient inscrits sur un tableau. Ces articles devraient être retracés ce week-end pour étoffer le dossier à charge contre Mohamad Ally Jafaar Rassool. 

Aux questions des Field Intelligence Officers de la Crime Investigation Unit (CIU) de Port-Louis Nord qui ont effectué ce coup de filet, le suspect a indiqué qu’il s’attendait à obtenir une autorisation du « Pharmarcy Board » du ministère de la Santé pour modifier les dates de péremption. Reste aux enquêteurs de vérifier où le suspect se procurait ces médicaments périmés et si certains des produits jetables qu’il revendait n’ont pas été « recyclés » après avoir été récupérés de certains blocs opératoires. 
Importateur des produits énergisants « Kuku Bima » et de perles, Mohamad Ally Jafaar Rassool, 52 ans, ne détient aucun permis pour l’importation ou la distribution de produits pharmaceutiques. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !