Live News

Sudhir Sesungkur : «L’opposition a tendance à semer le doute dans la population»

Le ministre de la Bonne gouvernance Sudhir Sesungkur a été le premier à intervenir lors des débats budgétaires à l’Assemblée nationale ce mercredi 14 juin. Son discours a été boycotté par les membres de l’opposition. 

L’opposition a tendance à semer le doute au sein de la population, a déclaré Sudhir Sesungkur. Selon lui, «nous avons une économie qui bouge» et Statistics Mauritius peut tromper la population. Il faisait référence aux chiffres concernant l’emploi. Il a souligné que c’est faux de dire que seuls 300 emplois ont été créés en 2016. 

C’est le député bleu Salim Abbas-Mamode qui lui a donné la réplique. Son discours a, à son tour, été boycotté par certains membres du gouvernement. 

Salim Abbas-Mamode est revenu sur les services de santé. Il a affirmé que le Budget ne contient rien sur l’e-health. Il a ajouté que les municipalités ne fonctionnent plus. 

Le ministre Sunil Bholah a, pour sa part, déclaré que nous vivons dans une économie globalisée et que ce Budget s’aligne sur le contexte global : «Le Premier ministre a pris en compte tous les éléments afin de soutenir l’économie.» 

Le député du MMM Rajesh Bhagwan a fait un discours plus politique en indiquant que la population attend le départ du gouvernement. Selon lui, il n’y a pas de miracle économique. 

Il est aussi revenu sur les «divers scandales» en rappelant le salaire de Sherry Singh, CEO de Mauritius Telecom. «La population veut en savoir plus sur le Metro Express et les subventions du gouvernement», a-t-il lancé.

  • Ed nou pou kont ou!

  • Mauritius Finance

Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !