Actualités

Sucre : le SIFB ne compte plus que Rs 1,3 Md de réserves

cash

Le Sugar Insurance Fund Board (SIFB) a-t-il les moyens de compenser les planteurs pour leurs mauvaises récoltes ? L’inquiétude gagne les rangs des planteurs face aux réserves du board qui continuent de fondre, surtout avec les paiements exceptionnels accordés par le gouvernement ces dernières années. L’ancien président du SIFB révèle que les fonds atteignaient Rs 4 milliards au moment de son départ. Une fraction de cette somme est en liquide. Une source du SIFB donne le chiffre de Rs 1,3 milliard.

« Nous avons Rs 1,3 milliard de réserves en cash. Nous avons de quoi payer pour les coupes de 2017 et 2018. Le reste du fonds est dans des investissements », explique cette source. Dans les milieux des planteurs, on s’attend à des compensations d’environ Rs 500 millions pour chacune de ces deux coupes, ce qui amènerait les réserves en liquide dangereusement proches de zéro.
Une source de la communauté des planteurs explique son inquiétude, sous le couvert de l’anonymat : « Les réserves vont chuter. Où va-t-on trouver l’argent ? Il va falloir désinvestir pour trouver du cash. Cela remet en question la pérennité du SIFB. »

Compensation aux planteurs

Oodaye Lochun, ancien président remercié des suites du Fact-Finding Committee mis sur pied sur le non-paiement de la compensation aux planteurs l’année dernière, explique qu’il ne reste plus de grande marge de manœuvre pour le SIFB. « Trois ou quatre ans de cela, le fonds comptait Rs 5,8 milliards. Nous avons payé Rs 2,3 milliards en termes de compensation et de soutien financier, mais avant mon départ, le fonds était de Rs 4 milliards. »

Il confirme que la majorité de cette somme n’est pas liquide. « Avant nous avions plus de liquide en termes de dépôts et d’économies », confirme Oodaye Lochun. Ce dernier donne un chiffre très différent de celui de notre source du SIFB : Rs 500 millions à Rs 600 millions, selon lui.

Dans son dernier rapport annuel publié, le SIFB indique également que ses revenus sont inférieurs aux dépenses. En 2017, pour Rs 580,6 millions de revenus, le fonds comptait Rs 674,7 millions de dépenses. Le fonds, à l’époque, comptait Rs 3,7 milliards.

Sur les dernières années, les fonds du SIFB ont été utilisés pour contrer la chute du prix du sucre sur le marché international alors qu’il est destiné à secourir les planteurs en cas de dégâts majeurs dus aux intempéries. Cela a entraîné des dépenses qui n’étaient pas prévues. En parallèle, les revenus provenant des primes payées par les planteurs ont baissé de 50 % depuis 2014.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !