Live News

Subvention pour se mettre aux normes : plus de 200 crèches boudent les Rs 10 M mises à leur disposition 

L’objectif de la subvention est de permettre aux crèches de se conformer aux règlements.

Le National Children Council dispose de Rs 10 millions pour permettre aux Child Day Care Centres qui ne sont pas encore enregistrés auprès du ministère de l’Égalité des genres de le faire en se mettant aux normes. Or, ces crèches qui sont plus de 250 ne se bousculent pas au portillon, au grand étonnement du NCC et du ministère. 

Le pays compte 393 Child Day Care Centres. C’est ce qu’indique un recensement effectué par le ministère de l’Égalité des genres en août 2019. De ceux-là, seuls 141 sont enregistrés. Et c’est pour encourager les 252 restants à se mettre aux normes et à s’enregistrer que le ministère a donné au National Children Council (NCC) une enveloppe de Rs 10 millions, durant l’année financière en cours. 

Le NCC propose aux crèches, à travers le One-Off Cash Grant Scheme, d’entreprendre des travaux de rénovation, de remettre à jour leurs équipements et sanitaires et d’assurer la formation de leurs employés. L’objectif étant de permettre aux crèches de se mettre aux normes régissant les Institutions for Welfare and Protection of Children Regulations 2000, qui figurent dans la Child Protection Act 1994. 

Ce que confirme Bheemul Rajendra, Council Secretary du NCC. « Nous offrons la possibilité à ces crèches de rehausser leur niveau à travers des travaux de rénovation et d’embellissement. L’objectif est de leur permettre de se conformer aux règlements. Un élément crucial pour qu’elles puissent obtenir un permis d’opération du ministère », explique-t-il. 

Or, cette subvention ne semble pas attirer la foule. Les demandes sont relativement peu nombreuses. Pour l’année financière 2018-19, le NCC a obtenu quinze demandes. Parmi, treize ont été approuvées pour un montant totalisant Rs 4,8 millions. Pour l’année financière en cours, 2019-20, le NCC a obtenu une enveloppe de Rs 10 millions. Mais à octobre 2019, il était en présence de huit demandes seulement. 

« Pourtant, nous faisons le maximum pour vulgariser l’information auprès des crèches, que ce soit dans la presse, à travers des communiqués, lors de sessions de travail ou durant des workshops », ajoute Bheemul Rajendra qui précise que l’objectif du NCC est d’avoir une vingtaine de bénéficiaires de ce Scheme.

Pourquoi les crèches non enregistrées ne se bousculent-elles pas pour bénéficier de cette subvention ? Certains allèguent que cette aide n’est octroyée qu’aux crèches qui disposent déjà de toutes les aménités nécessaires. Ce que réfute Bheemul Rajendra.

« Le Grant est pour tout le monde. D’ailleurs, l’information est véhiculée parmi le public. Il est totalement faux de dire que ce sont seulement les ‘grandes’ crèches qui obtiennent cette subvention. Que ceux qui avancent de tels propos viennent avec des preuves… L’argent est là. S’il y avait davantage de demandes, nous aurions déboursé davantage d’argent », fait ressortir le Council Secretary. 

Interpellé sur le nombre important de crèches qui ne sont pas enregistrées, Bheemul Rajendra précise que les enregistrements sont valides pour deux ans seulement. « Certaines crèches ne renouvellent pas leur enregistrement. Ne sont-elles pas au courant de cela ou est-ce parce qu’elles savent qu’elles ne respectent plus les critères ? Celles qui sont déjà enregistrées sont celles qui répondent aux normes. Il se peut qu’il y ait d’autres critères qui découragent certaines à faire l’effort de renouveler leur permis », avance-t-il.

Critères à respecter 

Pour qu’une crèche soit éligible au One-Off Cash Grant Scheme, elle doit satisfaire un certain nombre de critères. Elle ne doit pas déjà être déjà enregistrée auprès du ministère. Elle doit être opérationnelle depuis au moins une année. Elle doit pratiquer un tarif de Rs 3 500 maximum par enfant. Pour bénéficier de la subvention, elle doit aussi fournir un plan de travail obtenu d’un entrepreneur certifié, incluant les coûts relatifs. Les documents nécessaires pour soutenir les critères doivent être fournis. « Si ces critères sont respectés, la crèche peut espérer obtenir le montant maximal, soit la somme de Rs 500 000. Si le tarif pratiqué est au-dessus des Rs 3 500, la crèche peut alors obtenir jusqu’à 75 % du Grant. Cette mesure vise à toucher davantage les nourrissons dont les familles se situent au bas de l’échelle », souligne Bheemul Rajendra.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !