Live News

Street Dance Battle à Roche-Bois : «Poire», «Limon» et trois autres danseurs interpellés

Cinq jeunes de la région de Roche-Bois ont été interpellés après la Street Dance Battle qui a défrayé la chronique le jeudi 13 janvier. Parmi, il y a les danseurs « Poire » et « Limon » qui s’étaient donnés en spectacle.

Ritchie l’un des danseurs s’est confié au Défi Media Group samedi. Il explique qu’il n’y avait pas de paris illégaux sur la « battle », mais parle plutôt d’une contribution pour l’achat de gâteaux et de boissons gazeuses.

L’engouement suscité par cette « battle » dans la région de Batterie-Cassée a choqué même l’un des danseurs. « Nou pa finn invit personn », affirme-t-il.

Le jeune homme explique qu’il a été relâché sur parole, tout comme ses quatre amis. Il ajoute que la police leur reproche de n’avoir pas porté de masque. 

Ritchie confie qu’il aime la danse. « Di moman ki ena lamizik, mwa mo pou dans mwa. Ninport ki son large », lâche-t-il. 

Un ami de Ritchie raconte qu’ils voulaient seulement se distraire. « Ce n’était en aucun cas une démonstration pour défier les autorités. On ne pensait pas que cela allait prendre une telle proportion. Si fale, nou ti ava dans dan lakaz », dit-il.

Le jeune danseur explique que son ami « Poire » aime « met lanbians » et il s’est joint au groupe pour s’amuser. Ces jeunes déplorent le manque d’activités dans leur quartier. Ce qui encourage, selon eux, la prolifération de la drogue synthétique.

« Limon », qui fait partie des danseurs interpellés, dit espéré qu’il n’aura pas d’ennuis avec la justice. Ce lundi, les cinq jeunes sont convoqués par la Central Investigation Division de Port-Louis Nord. Ils devraient être provisoirement inculpés de « Breach of Quarantine Act ». Bruneau Laurette et l’avocat Rama Valayden ont apporté leur soutien aux danseurs.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !