Live News

Stopper la violence en milieu scolaire : la GSSTU réclame un projet de loi pour protéger les enseignants

Photo d'illustration

Alors que les cas de violences se multiplient depuis ces dernières semaines au sein des établissements scolaires du pays, la situation actuelle irrite la Government Secondary School Teachers Union (GSSTU). Cette dernière réclame donc un projet de loi pour la protection des enseignants.

«La situation est devenue ingérable dans certains collèges», déplore la présidente du syndicat, Preeti Ramjuttun. Elle intervenait sur les ondes de Radio Plus à la mi-journée de ce vendredi 24 mai 2019.

Preeti Ramjuttin ne décolère pas sur le sujet. «Nous, les éducateurs, faisons face à des actes de violence. La section 54 de l’Employment Relations Act parle de protection des fonctionnaires en ce qui concerne la violence au travail. Nous réclamons ainsi un texte de loi plus spécifique pour les éducateurs. Nous travaillons avec des mineurs. Nous signons un document, soit le corporal punishment, pour ne pas frapper les élèves. Mai pa kapav tou ban la loi zis pou ban zenfan», s’indigne Preeti Ramjuttun.

Selon, la présidente du syndicat de la GSSTU, cette «nouvelle loi va responsabiliser les élèves et les contraindre à respecter leurs éducateurs. Les élèves vont ainsi connaître les limites à ne pas dépasser avec leurs enseignants».

Le syndicat sollicite également l’intervention du ministère de l’Education.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !