People

Stephania Andrianina, présidente du Rotaract Club : «Les hommes, des alliés pour faire respecter les droits des femmes»

Stephania Andrianina

Présidente et directrice internationale 2019-20 du Rotaract Club de St-Pierre, Stephania Andrianina est une grande activiste féministe. En septembre, le club a lancé la campagne HeForShe des Nations unies. Un projet durable visant à renforcer l’égalité des genres. 

Financial Risk Manager, Stephania Andrianina, aussi connue comme Shrefa Jeetun, jongle entre plusieurs rôles. À seulement 23 ans, elle est à la tête de multiples projets pour l’égalité des genres au travail. Elle entend prendre des actions qui auront un réel impact sur la femme mauricienne. En tant qu’ambassadrice individuelle de HeForShe, elle juge important de promouvoir les possibilités tant pour les femmes que pour les hommes afin qu’ils aient tous deux un travail décent. 

Stephania Andrianina présentera prochainement sa campagne dans des entreprises du secteur privé. « Nous prévoyons plusieurs tournées dans des écoles primaires et secondaires, car le nombre de bénévoles y est plus élevé. Nous espérons que cela créera un déclic chez les jeunes. » Durant son temps libre, la jeune femme soutient des femmes entrepreneures et des leaders afin de les aider à devenir plus autonomes. 

Elle estime qu’il faudrait créer un effort collectif pour modifier les stéréotypes véhiculés par les médias et les institutions. « Les hommes sont des alliés pour changer durablement les attitudes à l’égard des femmes et assurer le respect de leurs droits », explique-t-elle. Selon elle, bien qu’il y ait certaines femmes qui excellent en gestion, en leadership, en économie et en politique, leurs droits ne sont pas toujours respectés. « C’est un fléau mondial. Il est essentiel que les femmes se battent pour choisir la vie qu’elles veulent mener, notamment à travers l’éducation. Il est temps d’agir. Nous devons lutter contre les inégalités dans le monde. C’est l’affaire de tous. » 

D’autres projets prévus 

stephaniaAvant sa nomination en tant que présidente et directrice internationale du Rotaract Club de St-Pierre, Stephania a été nommée ambassadrice internationale de la paix, en février 2019, pour Global Peace Chain. Un titre qu’elle compte bien utiliser afin de faire entendre sa voix. « Nous voulons renforcer la résilience et la culture de la tolérance, de l’inclusion, de l’harmonie interconfessionnelle, de la coexistence, de l’amour et de la construction de la paix sociale. » Cette action se fera par le biais de camps de paix dans des établissements d’enseignement, de séances interactives et de causeries sur le sujet. 

Apres le projet HeForShe, le Rotaract Club de St-Pierre a établi un lien avec un projet de paix mené en collaboration avec Global Peace Chain & Raise Brave Girls. A travers celui-ci, les membres viennent affirmer que l’égalité des sexes est le premier prédicateur de la paix. D’autres projets ont été réalisés sur l’éducation au recyclage à la Mohunlall-Mohith Government School dans le but de réduire les déchets en collaboration avec EcoRaise et Le Rotaract Club de Flacq. 

Stephania et les membres du Rotaract Club de St-Pierre ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. D’autres projets sont prévus pour bientôt. « Au cours des prochains mois, il y aura la distribution de serviettes hygiéniques composées de fibres de bambou et de maïs, et aussi une journée de divertissement en famille et une autre dédiée à la santé des Mauriciens. » L’environnement sera un des principaux sujets qui seront abordés avec la concrétisation de plusieurs projets en cours. « Nous souhaitons ainsi développer davantage chez les enfants une conscience écologique, car ce sont eux les leaders de demain. Tout passe par l’apprentissage, la connaissance et le savoir. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !