People

Stephan Jauffret-Rezannah : la culture à cœur!

À travers son entreprise, Jorez Box, Stephan Jauffret-Rezannah a présenté une panoplie d’événements cette année. Cet habitant de Quatre-Bornes les partage avec nos lecteurs. Il contribue à la promotion des arts et de la culture, ainsi qu’à l’exportation des talents locaux. Dans la même foulée, l’ancien journaliste partage un pan de sa vie professionnelle et artistique. 

10Gram Pour Kaya est le premier hommage à Joseph Réginald Topize (Kaya) que Stephan Jauffret-Rezannah a proposé cette année. La boîte a aussi collaboré avec le ministère des Arts et de la Culture, ainsi que le Centre Nelson-Mandela pour la culture africaine, pour un concert en hommage à Kaya, dans la soirée du jeudi 21 février au Port-Louis Waterfront. 

« C’est une belle expérience avec son lot de polémiques, qui m’a fait plus rire qu’autre chose. Bonne ou mauvaise critique, cela reste de la publicité », dit-il. Il indique que certains n’appréciaient pas la programmation ou encore le fait que ce soit Jorez Box qui organise l’événement. 

En ce qu’il s’agit de la polémique entourant le buste de Kaya, Stephan Jauffret-Rezannah indique qu’il n’était pas au pays quand Emmanuel Richon, conservateur du Blue Penny Museum, s’est indigné sur le fait que le ministère des Arts et de la Culture finance « la commande d’un buste de Kaya à la machine laser en Serbie », sur sa page Facebook, le dimanche 24 février. 

Pradeep Roopun, ministre des Arts et de la Culture, a démenti cela dans un article, le mercredi 27 février, dans Le Défi Quotidien. Stephan Jauffret-Rezannah le nie aussi. « J’ai appelé Emmanuel Richon et je lui ai expliqué. Ce sera une statue de Kaya de taille humaine en bronze. Elle sera placée à Port-Louis le 10 août, à l’occasion des 59 ans de Kaya. Nous n’avons pas encore finalisé le lieu précis. La statue coûtera Rs 2,7 millions et sera réalisée par le département des Beaux-Arts du Mahatma Gandhi Institute. Plus tard, j’ai appris qu’à Maurice, on pouvait faire couler du bronze. Cette étape également sera réalisée à Maurice et non en France, à l’Atelier Langloÿs, à Toulouse (Sébastien Langloÿs), comme annoncé précédemment », fait-il comprendre. Cette statue, dit-il, est une trace tangible de Kaya dans l’histoire de Maurice. 

Stephan Jauffret-Rezannah

Stephan Jauffret-Rezannah, 37 ans, est entouré de Michal Golabek, représentant de l’Union européenne, et de Jean François Chaumière, président du Board of Trustees du centre Nelson-Mandela pour la culture africaine. C’était lors de la deuxième édition de Mauritius Music Expo (MOMIX) les 4 et 5 octobre 2018. MOMIX est un des gros projets de son label, Jorez Box. « Michal Golabek et Jean François Chaumière soutiennent MOMIX depuis la première édition. 80 professionnels et artistes de plusieurs pays étaient présents pour la troisième édition, du 2 au 4 octobre à Port-Louis. Contrairement aux deux précédentes éditions, l’événement s’est étalé sur trois jours », dit-il. Le but est d’encourager l’échange entre les artistes mauriciens et étrangers. Il rappelle que MOMIX a été mis en place après deux à trois ans de consultations et d’observations.

Stephan Jauffret-Rezannah

Il participe à la première tournée de Tritonik à Paris en 2012. D’ailleurs, Jorez Box a été monté en 2011, après qu’il a exercé en tant que journaliste spécialisé dans la culture. « Jorez Box vient combler le manque de formation et de structure, et exporte pour contribuer à l’épanouissement des artistes. Beaucoup confondent une tournée internationale avec un concert pour la diaspora mauricienne à l’étranger. Une tournée signifie techniquement la diffusion de sa musique lors des festivals », dit-il. Tritonik est un projet monté en collaboration avec le chanteur de blues et guitariste Éric Triton en 2011. Il a pris fin en 2018, après la sortie de trois albums. Stephan Jauffret-Rezannah est actuellement le producteur et manager de quatre artistes/groupes : Éric Triton, Menwar, Blakkayo et Ziskakan. 

Stephan Jauffret-Rezannah

Stephan Jauffret-Rezannah a récemment réuni sa Dream Team. Elle est composée de ses amis de longue date pour une nouvelle aventure à la Réunion. Ce sont Nicolas Bastien-Sylva, Émilien Jubeau et Jean-Paul Mussoodee. Il s’agit des 40 ans de Ziskakan (voir plus loin). « Avant d’être journaliste, je faisais partie du mouvement Evazion. Emilien Jubeau aussi. Nous participions à des expositions d’art. Puis, je me suis retrouvé dans le journalisme et j’ai choisi de me spécialiser dans la musique, ainsi que dans la culture. Au bout de dix ans, j’ai voulu me consacrer à autre chose que l’écriture journalistique », confie-t-il. 

Stephan Jauffret-Rezannah

En mai 2008, Stephan Jauffret-Rezannah a monté le projet Si To Ena Sida avec l’équipe Les Zarbien. C’était au Caudan. Sept personnalités locales, dont l’ancien président de la République Cassam Uteem, Sandra Mayotte et Éric de Chasteauneuf, s’y sont associés. « Cette campagne a été plébiscitée au niveau international. Peu de gens croyaient en ce projet. Cassam Uteem était la première personnalité que nous avons approchée. Il nous a écoutés et a accepté de poser. Chaque photo était accompagnée d’une légende », relate-t-il. 

Stephan Jauffret-Rezannah

Kafe Kiltir Moris est un des concepts musicaux mis en place par Jorez Box pour une marque locale et qui continue depuis trois ans. Il est soutenu dans ce projet par sa compagne Anne-Lise Violette. « Anne-Lise me motive en me démotivant », indique-t-il. Kafe Kiltir Moris est un concept de concert dans les cafés et les pubs. « Nous sommes même allés à la Réunion », souligne-t-il. La troisième saison a démarré. 

Stephan Jauffret-Rezannah

« Au-delà d’être son producteur et manager, Éric Triton est avant tout mon ami », fait-il ressortir. « Je l’ai rencontré pour la première fois en 2008. Il était en tournée au Plaza, à Rose-Hill, pour la promotion de son album. J’étais journaliste et je devais lui parler. J’assistais souvent à ses événements. Notre amitié s’est tissée de fil en aiguille. De plus, j’habitais Trèfles et lui Rose-Hill. Il passait me voir parfois pour parler », raconte Stephan Jauffret-Rezannah. Pour l’instant, les deux hommes se concentrent sur la promotion de l’EP (Extended Play) So Blues. En début d’année, ils étaient à la Réunion, puis en Afrique (août) et en Australie (octobre). 

Stephan Jauffret-Rezannah

Gilbert Pounia est le chanteur principal de Ziskakan et papa de l’artiste Maya Kamaty. Ziskakan, icône de la musique réunionnaise, est le dernier groupe signé sur le label Jorez Box. Le groupe célèbre ses 40 ans de carrière cette année. Jorez Box produit donc l’album du groupe. Le lancement était prévu en octobre. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019