Xplik ou K

Stationnement sauvage à Curepipe : la mairie s’en va-t-en guerre

Stationnement sauvage Les vandales sont passés par la bouche d’aération qui se trouve en haut.

Depuis le jeudi 4 octobre, la mairie de Curepipe a pris l’initiative de placer des lignes jaunes à proximité de l’Hôtel de ville de Curepipe. Cela, en raison du « stationnement sauvage ». Récemment, des barrières avaient été placées pour dresser un périmètre de sécurité afin d’éviter que les citoyens ne s’approchent de l’Hôtel de ville qui tombe en ruines. Cependant, cela n’a pas empêché les automobilistes de garer leurs véhicules à cet endroit, perturbant ainsi la circulation.

Hans Margueritte, maire de la ville, explique que « ces actions ont été prises parce que les gens délaissaient les parkings payants de la municipalité pour se garer ailleurs ». « Les parkings payants restent vides à longueur de journée et les gens favorisent ces endroits. Cela cause un problème de fluidité à la circulation. En sus, c’est un danger pour les piétons », dit le maire.

Hans Margueritte ajoute que des travaux sont aussi prévus à la rue Commerford où les véhicules sont stationnés sur les trottoirs, poussant ainsi les collégiens et autres passants à marcher sur la voie aux heures de pointe.