Economie

Startupper de l’année de Total : à la recherche des meilleurs entrepreneurs du pays 

Vous êtes jeûne et vous avez un esprit d’entrepreneuriat ? C’est l’occasion à ne pas rater. Le Challenge Startupper de l’Année par Total 2018-2019 recherche de jeunes entrepreneurs qui ont des projets novateurs. Le coup d’envoi de la deuxième édition de la compétition a été donné mardi.

Le Challenge Startupper de l’Année par Total soutient et récompense de jeunes entrepreneurs âgés de 35 ans maximum, ayant un projet ou une entreprise créée depuis moins de deux ans, quel que soit le secteur d’activité. 

Patricia Buisson-Hays-Narbonne, directrice générale de Total Mauritius, soutient que les projets seront évalués selon trois critères : leur caractère novateur, leur impact social et sociétal et leur faisabilité et leur potentiel de développement. Un jury désignera les trois meilleurs projets. « Chaque gagnant remportera le label de « Startupper de l’Année par Total » et pourra bénéficier d’une aide financière, d’un accompagnement professionnel et d’une campagne de communication pour donner de la visibilité à son projet », dit la directrice générale.

Portraits des trois lauréats de la première édition 

Total Mauritius avait récompensé trois jeunes chefs d’entreprise lors de la première édition du Challenge Startupper de l’Année en2015. Dans quels secteurs ces jeunes entrepreneurs opèrent-ils ? Comment évoluent leurs entreprises à ce jour ? Quels sont leurs nouveaux projets ? Rencontre.

akshay

Akshay Harbilass Gajadhursing : « 1 500 passagers utilisent l’application Ontime Bus par jour » 

Akshay Harbilass Gajadhursing propose Ontime Bus, une application qui recense en temps réel la position exacte de l’autobus. L’usager peut ainsi savoir, à la minute près, l’heure d’arrivée de l’autobus et la distance qu’il lui reste à parcourir jusqu’à l’arrêt où l’usager se trouve.

« À Maurice, il faut compter 255 routes pour autobus et grâce au Challenge Startupper, nous avons réussi à implémenter notre projet sur six d’entre elles », souligne le jeune entrepreneur. Il explique que les autobus sont équipés d’un système GPS customisé et l’intelligence artificielle est utilisée pour donner des indications précises, notamment le délai en cas de retard en raison d’une obstruction ou du mauvais temps. Par jour, dit-il, 1 500 personnes utilisent cette application. « L’application est disponible gratuitement sur Playstore sous l’appelation Ontime Bus », avance Akshay Gajadhursing. Avec l’assistance de Total, il dit avoir investi plus d’un million de roupies dans l’entreprise. L’application donne des informations sur les deux prochains autobus qui passeront, ce qui permet à l’utilisateur de prendre ses dispositions afin de ne pas rater le bus. Ils sont quatre jeunes à travailler dans cette entreprise. « Désormais, nous travaillons sur les écrans LED qui seront bientôt affichés sur les arrêts d’autobus », avance-t-il. Le premier sera installé à Montagne Longue. Par ailleurs, d’ici fin 2019, l’entrepreneur souhaite rendre l’application Ontime Bus opérationnelle sur au moins 80 % des lignes d’autobus à Maurice.


Karen Yvon

Karen Yvon  : « Des amuse-bouche sans gluten pour les Mauriciens »

La startup Keda propose des amuse-bouche sans gluten aux Mauriciens. Le produit sera mis sur le marché sous plusieurs saveurs. Le business model a été pensé afin de permettre aux femmes mauriciennes de travailler à temps partiel.
 Le produit sera commercialisé à Maurice, avec l’objectif de l’exporter vers d’autres marchés de la région. Keda est toujours en phase de développement. « C’est un concept que j’ai développé moi-même. C’est un snack sans gluten fait main et cuit au four. C’est un produit sain et bon pour la santé », explique Karen Yvon. Cette dernière dit travailler sur l’amélioration du produit. Actuellement, elle emploie six personnes. « J’ai choisi de devenir femme entrepreneure parce que je souhaite créer un impact dans le monde des affaires », dit-elle. Le nom Keda, dit-elle, est tiré du premier Diksioner Morisien Kreol. Il s’agit d’un adjectif qualifiant un travail bien fait. Après avoir soumis sa candidature sur le site Internet du concours Total, elle a été sélectionnée parmi les 10 finalistes. Après une présentation orale devant le jury, elle est devenue l’une des trois startups de l’année 2016.


Jessan

Jessan Persand : « Je vise à produire 1 000 kilos de crabes par mois »

Passionné par l’aquaculture, Jessan Persand, 23 ans a conçu le projet Mud Crab Farming, qui propose l’élevage de crabes à petite échelle dans un barachois à Poudre-d’Or. Son objectif est de rendre accessible un produit qui est souvent importé et vendu à un prix élevé. 

« Aujourd’hui, je fournis des crabes aux restaurants et aux hôtels. Cependant, je souhaite produire à plus grande échelle pour que tous les Mauriciens puissent en bénéficier », soutient le jeune homme. Pour ce faire, il travaille sur la mise en place d’un ‘hatchery’ et d’une ‘nursery’ pour élever ses propres crabes. « Dans les années à venir, je souhaite livrer ces crabes dans toutes les grandes surfaces à un prix abordable », dit-il. 
Si Jessen Persand produit 50 kilos de crabe par jour, il vise la production de 1 000 kilos par mois dans les années à venir. « D’ailleurs, d’ici janvier 2019, nous prévoyons une production de 700 kilos. » L’entrepreneur emploie actuellement six personnes.

Nouveauté et récompenses 

Nouveauté cette année : l’attribution d’un label Coup de cœur féminin, par pays, pour soutenir les femmes entrepreneurs. Avec ce prix spécial, complémentaire des trois autres, Total encourage les femmes à participer en plus grand nombre au Challenge Startupper. Les intéressées doivent soumettre leurs projets sur startupper.total.com. 

Le premier prix est de Rs 750 000, le deuxième, Rs 450 000 et le troisième Rs 300 000. L’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 13 novembre 2018.