Xplik ou K

Stanley, Rose-Hill : en rentrant de l’école, elle découvre qu’elle n’a plus de maison

reshma Reshma K. dans la rue avec ses effets personnels.

Le mardi 24 septembre, en rentrant du collège (elle est en Grade 11 dans un collège de Beau-Bassin), Adhiti K., 17 ans, a eu un choc : sa mère avait été éjectée de la maison qu’elle louait à Stanley, Rose-Hill. La dame ainsi que ses biens personnels gisaient dans la rue.

Donc, quand la fille est revenue à la maison, la porte était verrouillée et toutes ses affaires personnelles étaient posées au bord du chemin, au regard de tous les badauds, que ce soit livres de classe, cahiers, sacs, uniformes, chaussures et autres matériels scolaires.

Dur, dur, dur pour une jeune fille de rentrer du collège et de faire face à une telle situation. Quand vous rentrez de l’école, vous avez faim, vous avez soif. Vous voulez manger un morceau, boire une tasse de thé ou de café. Mais voilà que vous n’avez plus de chez vous !

« Mon mari, notre fille et moi-même habitions dans cette maison depuis trois ans. Le loyer était de Rs 5 000. Après, le propriétaire nous a dit qu’il fallait que nous partions. L’affaire a été même portée devant le tribunal et le juge nous a accordé un délai de trois mois. Mais voilà, je n’ai pu trouver une autre maison et aujourd’hui nous nous retrouvons dans la rue », explique la mère d’Adhiti, Reshma K. 41 ans.

À l’heure où nous lui parlions, elle ne savait quoi faire, où aller. « J’ai deux frères et deux sœurs. Trois d’entre eux habitent chez ma mère. Il n’y a pas de place pour m’accueillir », déclare Reshma.

Reshma, qui travaille comme garde-malade, affirme compter sur elle-même pour nourrir sa fille et elle-même.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !