Xplik ou K

À Stanley : la vie est devenue un enfer pour des habitants

Les heures ouvrables pour un bar sont de 16h à 19h, rappelle la police.

Kavita qui habite Stanley, nous a soumis le problème suivant : « À l’avenue où j’habite, il y a des personnes qui consomment des boissons alcoolisées et d’autres jeunes qui fument des substances interdites au vu et au su de tout le monde. Le fournisseur est connu de tous. Inutile de décrire l’atmosphère qui règne en ce lieu et la nuisance qui vient avec : jurons, cris, bagarres. Cela peut commencer à 7 h du matin et se poursuivre jusqu’à 2 à 3 h du matin le lendemain et quand il y a une fête, c’est pire. »

Selon elle, la vie des habitants de Stanley est devenue un enfer. « Les commerçants ont peur.Vu que le public a libre accès aux bâtiments commerciaux (tabagies, mini-boutiques et autres), cela veut dire que les personnes indésirables aussi peuvent y avoir accès et semer la terreur », déclare-t-elle. Kavita avance que la police de Stanley n’arrive pas à faire grand-chose.

Contacté par la rédaction, l’inspecteur Shiva Coothen du Police Press Office a pris note de cette situation. Il a souligné qu’un bar n’a pas le droit d’ouvrir ses portes à 7 h et rester ouvert jusqu’à 2 heures du matin le lendemain. Les heures ouvrables sont de 16 h à 19 h, a-t-il rappelé.

En même temps, il a déclaré qu’il ne serait pas possible qu’un véhicule de police soit stationné sur les lieux en permanence. Par contre, il y a des gyrophares qui sont placés dans des places stratégiques (à des jonctions ou dans des endroits où il y a des mouvements suspects, un trafic de drogue, etc.), a-t-il précisé.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor