People

Sri Rajen Gurukal: Gourou globe-trotter

Sri Rajen Gurukal
Il a le physique de l’emploi. Avec sa chemise de soie blanche, son dhoti et ses beaux champals indiens, la barbe bien entretenue et son puttoo sur le front, on devine sur le champ que c’est un gurukal, un prêtre tamoul. Sa particularité : il parcourt le monde pour officier dans les cérémonies traditionnelles de culture tamoule. Sri Govindarajen Payaniandy Gurukal, MSK, est un homme simple au demeurant. Marié et père de trois enfants, il a fréquenté l’école St-Enfant Jésus avant de continuer ses études dans un collège privé jusqu’au HSC. Pourquoi avoir opté pour  un tel sacerdoce ? Le gourou nous regarde et sourit : « La prêtrise est un choix. C’est comme un appel de Dieu, m’invitant à prendre le chemin de la spiritualité ». C’est ainsi qu’après son HSC, il intègre la  Fédération tamoule de l’île Maurce, qui offrait des cours menant à la prêtrise. [blockquote]«Si je tiens la main d’une personne, je ressens comme un frémissement et je peux lire dans son cœur, deviner si on lui veut du bien ou du mal, la prévenir contre tout danger futur»[/blockquote] C’est un préambule avant de devenir gurukal. Mais n’est pas prêtre qui veut. Pour se parfaire dans les Vedas, il n’y a rien de mieux que d’aller aux sources, dans le sud de l’Inde : Chennai, berceau des Tamouls. Guru va passer trois ans au Veda Patha Saala, où il doit passer par une initiation avant d’être officiellement reconnu comme un homme de Dieu. Après avoir officié dans des centaines de cérémonies que sont la marche sur le feu, le Sittirai Cavadee, le Doorga Pooja, le Govinden, il entend l’appel de l’ailleurs. « Je suis allé en Grande-Bretagne pour une marche sur le feu au Illford Good Mayes, à Londres, puis au Canada et en France pour la bénédiction de l’hôtel Gilles, à Paris, qui appartient à un Français d’origine tamoule. En mai dernier, j’étais à Milan pour une marche sur le feu, puis en Suisse, où j’ai encadré des jeunes. Bref, je réponds à l’appel d’où qu’il vienne dans le monde », nous dit notre invité. Le gourou avance qu’il peut savoir si une personne a des problèmes, ce que lui réserve l’avenir ou si sa santé n’aura pas de soubresauts, rien qu’en la regardant. « Si je tiens la main d’une personne, je ressens comme un frémissement et je peux lire dans son cœur, deviner si on lui veut du bien ou du mal, la prévenir contre tout danger futur. C’est pour cela que je suis appelé à travers le monde pour mes prières qui viennent du fond du cœur », nous répond le guru. Que lui réserve l’avenir ? [blockquote]«Si vous êtes sincère et bon, rien de méchant ne peut vous arriver», conclut-il.[/blockquote]

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !