Live News

Squatters de Pointe-aux-Sables : une demande pour que le terrain soit loué à bail

Les quelque 300 squatters, qui ont élu domicile depuis le début du confinement sur un lopin de terre appartenant à l’État à Pointe-aux-Sables, n’envisagent pas de quitter les lieux. Ce, malgré le fait qu’ils pourraient être expulsés ce lundi. Ils ont été informés de la position des autorités par le biais d’une notice d’éviction placée sur leurs portes.

squatter

Ronie, l’une des squatters, exhorte le gouvernement de comprendre leur situation. « Nous allons nous retrouver à la rue si nous nous faisons expulser. Nous sommes disposés à débourser de l’argent pour louer le terrain afin de permettre aux familles de squatters qui ont élu domicile sur ces terres d’y rester », demande-t-elle.

squatter

De son côté, Steven Obeegadoo, le ministre du Logement et des Terres, fait comprendre que le gouvernement n’envisage pas de revenir sur sa décision de faire évacuer les squatters. Dans une déclaration à www.defimedia.info, samedi, il a précisé qu’un bon nombre de personnes en situation précaire ont déjà entamé des démarches pour bénéficier de logements sociaux. 

« Le fait de tolérer cette occupation illégale donne l’occasion à ces personnes de croire qu’elles peuvent violer les lois, accroître la population de squatters et en même temps, plonger certains projets du gouvernement en suspens », déclare le ministre.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !