Magazine

‘The Sown’ : récit d’une passion interdite

The Sown

L’ile Maurice des années passées recèle sans doute plus de secrets que celles d’aujourd’hui. Les passions interdites ont beaucoup émaillé cette période et les familles ont parfois recouru à des stratagèmes pour mettre fin à des idylles au nom de l’honneur. Mais, dans ‘The Sown’, l’auteur, AC Bux (qui ressemble à un nom d’emprunt dans un ouvrage sans préface) nous emmène dans une aventure ‘interdite’ où des parents choisissent d’éloigner le garçon qui a mis enceinte  leur fille en lui offrant un travail.

AC Bux, qui semble bien connaître les rituels chinois et leur quartier, à la rue La Rampe, de même que certaines pratiques religieuses hindoues, décrit une romance entre Camille, une Sino-mauricienne, et un hindou, au patronyme indien improbable, Neel Sinha. Ce dernier est fils de laboureurs, domiciliés dans le quartier des coolies, à Quatre-Bornes (historiquement, il n’y en a jamais eu), alors que sa dulcinée est la fille d’un commerçant de la capitale. Un beau jour, alors qu’ils se retrouvent seuls, Neel embrasse furtivement la jeune fille.  Plus tard, elle se retrouve enceinte du jeune homme.

Ses parents, à commencer par son père, entrevoient alors tout le déshonneur qui risque de couvrir sa famille. Il ne voit pas comment ce fils de coolies pourra fonder une famille avec sa seule ambition de lancer une entreprise spécialisée dans les sacs ‘goni’. Il organise alors une réunion durant laquelle, avec l’aide d’un parent, un compromis est trouvé pour éviter cette situation. On réussit à trouver un job pour Neel, dans le Sud de l’île afin de l’éloigner de Camille.  La suite du récit nous emmène tour à tour en Chine puis en Birmanie, où un des personnages du roman s’engage dans le commerce de la drogue…

The Sown, (195 pp)
d’AC Bux
Publié par InHouse Publicatios

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • I want to grow my income