Live News

Sous-variants d’Omicron : « Tre probab, enn zur nou pou geyn li », dit Jagutpal

Le ministre de la Santé dit suivre de près la situation sur les deux sous-variants d’Omicron, à savoir BA.4 et BA.5, détectés en Afrique du Sud. « Tre probab, enn zur nou pou geyn li. Mais reste à savoir s’il s’agit un variant qui suscite l’intérêt. À partir de là, on va prendre des dispositions spécifiques ». C’est ce qu’a déclaré Kailesh Jagutpal, ce jeudi 12 mai. 

Le ministre répondait aux questions de la presse à l’issue de sa participation à un événement qui a eu lieu cet après-midi, au Domaine-les-Pailles. Ce, dans le cadre de la Journée internationale des infirmières, observée aujourd’hui. 
Kailesh Jagutpal prévient qu’il ne nous faut pas baisser la garde. « Nou pankor rant dan la normalite. Donc, les gestes barrières doivent être maintenus. D’autant plus que la saison hivernale s’approche. Nou pa bizin konpar nou ar seki pe pase dan l’Europe », a fait ressortir le ministre de la Santé. 

Vaccin pédiatrique : la campagne démarre la semaine prochaine 

Répondant à une autre question sur l’acquisition des vaccins Pfizer destinés aux enfants de 5 à 11 ans, Kailesh Jagutpal a annoncé que la campagne de vaccination démarrera la semaine prochaine. « Comme cela a été le cas dans les collèges », a expliqué le ministre. 

Kailesh Jagutpal dit comprendre la crainte des parents. « Mais je suis optimiste. Il est important qu’on fournisse des informations nécessaires à propos des vaccins pédiatriques. Ce n’est pas la première fois qu’on est en train de les administrer. Des pays étrangers ont déjà effectué les doses pédiatriques », a souligné le ministre de la Santé. 
Par ailleurs, il a également fait ressortir que l’administration de la seconde booster dose pourrait être étendue à d’autres tranche d’âge mais ce sera à « titre volontaire ». 

Contribution exemplaire des infirmiers 

Revenant sur la Journée internationale des infirmières, Kailesh Jagutpal a tenu à remercier des infirmiers et infirmières qui exercent dans le public et le privé. « Passant par la phase de la pandémie, malgré notre vulnérabilité, la contribution des ‘nurses’ a été exemplaire. Ils ont déployé tous les moyens nécessaires et ont mis leur santé, voire leur vie, en péril dans l’exercice de leurs fonctions. Ils n’ont pas fait marche arrière et se sont occupés des souffrants avec tous les soins nécessaires », reconnaît le ministre.

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !