Live News

Sous le charme d’une femme de 25 ans : un chargé de cours se fait arnaquer de plus de Rs 3,5 millions

Photo d'illustration

C’est l'amère expérience qu’aura vécue un chargé de cours de 65 ans qui habite les hautes Plaines-Wilhems. Il allègue qu’une jeune femme de 25 ans lui a confié qu’elle était amoureuse de lui et lui a promis le mariage. Mais de mariage, il n'y en a eu point... 

Sous le charme, le chargé de cours, que nous prénommerons Rafiq, a offert à la jeune femme deux voitures et un terrain sur lequel il a érigé une maison qu’il a meublée. Le sexagénaire estime que la femme l’a arnaqué de plus de Rs 3,5 millions en jouant avec ses sentiments. Il a consigné une déposition au poste de police de Mahébourg, le 16 octobre.

Rafiq est en instance de divorce. En juillet 2017, il a fait la connaissance d’une jeune femme que nous prénommerons Mehnaaz, âgée de 25 ans. Selon les dires du sexagénaire, c’est la jeune femme qui l’avait contacté sur son téléphone portable en prétextant qu’elle avait des problèmes conjugaux. « Vu que je suis chargé de cours, j’avais affiché mon numéro sur un carton et je l’ai apposé sur un pylône. C’est ainsi que Mehnaaz m’a contacté. Je pense qu’elle s’était déjà renseignée à mon sujet avant de me téléphoner et elle m’a donné rendez-vous à proximité d’une usine à Mahébourg », explique Rafiq.

L’homme s’est pointé à ce rendez-vous. « Fason madam la finn apross mwa, kouma dir mo finn gayn enn kout bom. Elle était belle et elle me disait qu’elle est malheureuse et qu’elle est en instance de divorce. Vu que je souffrais sur le plan émotionnel, je me suis laissé berner par ses paroles mielleuses. Le même jour, je lui ai acheté un téléphone portable et on a déjeuné. Nous nous sommes rendus à Mare-d’Albert où nous avons pris une chambre. Nous avons eu des relations sexuelles et c’est là qu’elle m’a dit qu’elle voulait m’épouser », dit Rafiq.

Ce dernier pensait avoir rencontré le bonheur. Au début tout allait bien. Rafiq et Mehnaaz se sont même rendus à Rodrigues pour passer du bon temps. 

« Mehnaaz finn koulout mwa »

Selon les dires du sexagénaire, Mehnaaz lui répétait sans cesse qu’elle se sentait bien en sa compagnie. Rafiq ajoute que la jeune femme lui a dit qu’elle voulait une voiture. « Je l’aimais tant que je lui ai acheté deux voitures neuves. Puis, j’ai acheté un terrain dans un lotissement à Rivière-des-Créoles et j’ai construit une maison que j’ai ensuite meublée. J’ai tout transféré à son nom, car j’avais confiance en elle. On devait se marier le 17 décembre dernier, mais elle m’a abandonné pour quelqu’un d’autre. Mehnaaz finn kouloutt mwa linn garde », confie Rafiq avec tristesse.

Il ajoute qu’il a même remis son lump sum, soit Rs 500 000, à Mehnaaz qui prétendait avoir un urgent besoin d’argent. « Cette femme m’a fait vivre un véritable enfer. Elle m’a fait dépenser plus de Rs 3,5 millions en me promettant le mariage », confie Rafiq.

Sollicitée pour sa version des faits, Mehnaaz  réfute les allégations formulées à son égard. « Je n’ai jamais joué avec les sentiments de cet homme. Il m’a offert deux voitures et une maison. D’ailleurs, je n’ai jamais promis de l’épouser. Il a menacé de me causer du tort », dit-elle.

Related Article