Actualités

«Sous La Varangue» : une pièce mauricienne diffusée gratuitement sur Funambule TV

Malgré le confinement, “the show must go on”! Ainsi, les amoureux des pièces de théâtre pourront continuer en apprécier sur la chaîne Funambule TV. Elle offre, pendant le confinement, des pièces de théâtre. L’initiative revient au Théâtre le Funambule Montmartre à Paris en France. Ce dimanche 26 avril, vous pourrez regarder la pièce ‘Sous La Varangue’. Elle a été jouée par des comédiens mauriciens à Maurice en 2015 et en France en 2016. La captation a été réalisée par la station radio-télévision nationale. Elle sera diffusée à 21 heures (France), 23 heures (Maurice) et 20 heures (Royaume-Uni) sur https://bit.ly/FUNAMBULETV

La vidéo (sous-titrée en anglais) restera en ligne ensuite pendant 48 heures. ‘Sous La Varangue’ est d’une durée de 1 heure et 55 minutes.Les comédiens sont Vinaya Burrel, Bertrand d’Unienville, David Furlong, Benjamin Gilot et la participation de la Française Rita Neminadane (le fantôme de Shana). La musique est réalisée par Richard Beaugendre.

« La diffusion de dimanche a pour simple objectif de partager des moments de détente, de théâtre, de voyage par l'art également, durant cette étrange période de confinement mondial. Personne n'en tire de bénéfice. C'est un cadeau. Et une manière originale d'être reliée dimanche soir à Paris, à Port-Louis, à Londres et pourquoi pas ailleurs », explique Christophe Botti, auteur et metteur en scène de la pièce (les éditions Les Cygnes). 

Cet auteur-scénariste et metteur en scène français raconte que ‘Sous La Varangue’ est l'histoire d'un jeune homme qui n'a pas vu son père depuis l'enfance. Guillaume revient dans la propriété familiale sans révéler son identité. Il se présente comme un jeune scientifique cherchant à reconstituer l'écosystème du fameux dodo. En réalité, il va révéler l'histoire de sa famille et celle de la famille Kapoor, une famille d'origine indienne, venue à l'île Maurice comme engagés. L'amour va aussi jouer un grand rôle dans cette histoire.

Un amoureux de l’île Maurice

La pièce a été créée en résidence à Eureka la Maison créole à Moka en novembre 2015. Christophe Botti se décrit, d’ailleurs, comme un amoureux de l’île Maurice depuis son enfance. « À Villeneuve-la-Garenne, en région parisienne, je collectionnais les timbres de l'île Maurice dès l'âge de dix ans sans jamais être venu. C'était mon rêve lointain. J'ai découvert la géographie et l'histoire de l'île par les timbres. Ensuite j'ai lu les romans se déroulant à l'île Maurice comme "Paul et Virginie", "Le Bal du dodo" et surtout "Le Chercheur d'or" de JMG Le Clézio. Ensuite j'ai découvert la littérature mauricienne », se souvient-il. Quand il a enfin découvert l'île Maurice en vrai, son amour s'est encore renforcé. « En discutant avec les Mauriciens, je me suis rendu compte à quel point le passé était important et que l'île était beaucoup plus complexe que ce que j'imaginais. Dans ‘Sous La Varangue’, j'ai voulu mettre mes rêves d'enfant et mes pensées d'adulte », dit-il.

Pour l’instant, Christophe Botti a dans la tête un roman se déroulant en partie à Maurice. « Mais j'aimerais bien un projet plus concret et revenir vous voir. Je dirige des ateliers d'écriture alors ce serait une possibilité. Ou remonter ‘Sous La Varangue’ en français, en anglais -merci à David Furlong et Exchange Theatre à Londres pour les sous-titres de la captation-, ou même en créole -Yianna qui avait fait un travail de traduction. Si l'institut Français ou un autre organisme a envie de monter un projet avec moi, j'accours », conclut-il.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !