Faits Divers

Soupçons d’incendie criminel à Cité Longère : des éclaircissements recherchés auprès des sinistrés

La tâche des policiers, dans l’enquête de l’incendie ayant complètement détruit 12 maisons et endommagé 12 autres à Cité Longère, Baie-du-Tombeau, mercredi matin, ne s’annonce guère facile. Ils suspectent que l’origine de ce violent incendie est de nature criminelle et pensent avoir affaire à deux foyers de feu en même temps. Mais avec l’eau utilisée par les sapeurs-pompiers et les maisons qui ont été réduites en cendres, les enquêteurs préfèrent attendre le rapport du Forensic Science Laboratory (FSL) et de la Fire Investigative Unit du service des pompiers pour décider de la marche à suivre. En attendant, les policiers tentent de recueillir le maximum d’éclaircissement auprès des familles sinistrées, dont les maisons ont été complètement détruites.

« L’enquête est déjà en cours. Nous attendons le rapport de la Fire Investigative Unit. Je ne peux dire ce qui s’est passé, mais après chaque incendie, nous cherchons à savoir si c’est accidentel ou criminel », précise le Chief Fire Officer, Dorsamy Ayacooty. 135 personnes font partie des sinistrés.

Certaines ont pu sauver ce qu’elles pouvaient alors que les maisons étaient en flammes. Depuis mercredi, ces sinistrés ont été relogés dans trois centres communautaires : Baie-du-Tombeau, Riche-Terre et Saint-Malo. Des arrangements ont été faits pour qu’ils aient des matelas, la visite d’un médecin et l’approvisionnement en lait, couches et biberons pour les enfants. La ministre de l’Intégration sociale, de la sécurité sociale et de la solidarité nationale, Fazila Jeewa-Daureeawoo, a fait ressortir qu’une aide financière leur sera octroyée.
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019