Live News

Soupçons de trafic de zamal inter-îles : le «Sea Hero» s’échoue à La Réunion, l’équipage introuvable 

Source : l'info.re.

Le propriétaire a rapporté le vol de sa vedette valant Rs 1 million à la NCG de Rivière-Noire à 11 heures vendredi. Une perquisition à son domicile n’a rien donné. L’ADSU enquête. 

Quatre mois après l’échouage du « Prince » à Saint-André, nos voisins de l’île sœur ont fait la découverte du « Sea Hero » aux aurores vendredi sur la plage de Saint-Benoît. Comme pour le premier « go fast » parti de Bel-Ombre, celui qui a quitté le village voisin de La Gaulette dans la nuit du jeudi 15 octobre n’avait aucun équipage en vue. Alors que des paquets de cigarettes avaient été ramassés sur la grève dans le premier cas, les gendarmes ont retrouvé une dizaine de fûts en plastique contenant du carburant pour la seconde embarcation, ce qui laisse penser à la gendarmerie qu’elle devait être utilisée par un réseau de trafiquants de gandia entre Maurice et La Réunion.  

L’enquête ouverte simultanément par l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) a permis de découvrir que le propriétaire du bateau, Indranand Guness, a rapporté un cas de vol au poste de la National Coast Guard (NCG) de Rivière-Noire vers les 11 heures. Le skipper a indiqué avoir laissé les clés et du carburant à bord de ce bijou équipé de deux moteurs Yamaha de 115 chevaux chacun dans le lagon de La Gaulette. D’après lui, la vedette qui vaut Rs 1 million a été subtilisée entre 19 heures jeudi et 6 heures vendredi. Une perquisition menée au domicile de l’habitant de La Gaulette dans le courant de la journée d’hier n’a rien donné.  

Dans le cadre de l’affaire « Sea Hero », la police criminelle veille au grain quant à d’éventuelles disparitions de skippers dans ce village ou les localités avoisinantes. En juin dernier, Christopher Louis  et Arnaud Bhawaneedin avaient été portés manquants dans le sillage de la découverte du « Prince » à Saint-André. Le premier n’a jamais été retrouvé, alors que le second s’est présenté à la gendarmerie quelques jours plus tard, indiquant que son ami avait péri. Déporté le mois dernier, Bhawaneedin a été interpellé à son arrivée à Maurice.  Il est actuellement placé en détention préventive par le Central Criminal Investigation Department (CCID) qui entend lui tirer des vers du nez quant à son trajet par une mer démontée jusqu’à La Réunion. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !