Live News

Soupçonnée d’infidélité par son mari : une femme de 26 ans agressée à coups de barre de fer

Cillicia Cillicia, qui accuse son mari d’agression, dit avoir échappé à la mort.

Cillicia, 26 ans et une habitante d’un village côtier, a été agressée à coups de barre de fer par son époux aux petites heures de jeudi. Son mari la soupçonne d’entretenir une relation extraconjugale avec son beau-frère. La victime a consigné une déposition au poste de police de Baie-du-Tombeau, jeudi.

Elle dit avoir échappé à la mort. Cillicia, âgée de 26 ans et une habitante d’un village côtier, a souffert le martyre sous les coups de son mari, Lucas, qui l’aurait agressée à coups de barre de fer. Elle explique être à son domicile, jeudi, quand son beau-frère l’a appelée pour lui annoncer que sa sœur avait accouché et que mère et enfant étaient en bonne santé. Au même moment, son époux se serait réveillé et lui aurait demandé à qui elle parlait. En entendant qu’il s’agissait du beau-frère, Lucas, sans vouloir en entendre davantage, aurait tabassé sa femme. « Il m’a projetée au sol et il m’a rouée de coups. Je lui ai demandé de me laisser expliquer mais il ne voulait rien entendre. Il s’est saisi d’une barre de fer et m’a assenée plusieurs coups sur le corps. Lucas ti pou tap mwa lor mo latet me monn ressi eskive. Si mo pa ti evit sa kou la mo ti pou gaygn enn kou fatal lor latet », confie Cillicia.

Couverte de blessures, elle s’est rendue à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo où elle a reçu les premiers soins. Elle aurait dû être admise mais a préféré signer une Dama (Discharge Against Medical Advice) pour s’occuper de sa fille.    

Cillicia reconnaît être une femme battue. « Cela fait quatre ans que je connais Lucas. Il est très jaloux. On vivait en concubinage depuis deux ans puis nous nous sommes mariés. Je l’ai quitté à six reprises car il est violent. Il me maltraite et menace de me faire du tort. Je vis un véritable calvaire. J’ai l’intention de le quitter car j’en ai assez de subir ces atrocités. Si je ne le fais pas, il me tuera un jour. Je refuse de finir comme d’autres femmes battues dans le passé », explique Cillicia.

La jeune femme ajoute que Lucas aurait déjà menacé de la tuer. Elle dit craindre pour sa sécurité. « J’ai peur qu’il ne mette ses menaces à exécution. Ma fille était souffrante la semaine dernière. Son état a empiré depuis qu’elle était témoin de mon agression. J’ai souvent demandé à mon époux de bien se tenir devant elle mais en vain. Mo tifi ena problem bronss. Si mo pa ti donn li gaz a tan, mo ti kapav perdi mo zanfan », se désole cette mère.

Messages indécents

Contacté, Lucas a nié en bloc les allégations portées contre lui. Selon lui, Cillicia aurait monté cette histoire de toutes pièces. « J’ai vu des messages indécents sur son téléphone portable. Quand je lui ai réclamé des explications, elle m’a menti. Elle s’est énervée et je suis parti sans dire un mot. Je ne voulais pas entendre ses mensonges. J’ignore d’où vient ses blessures car je ne l’ai jamais agressée. Elle est libre de raconter n’importe quoi », dit Lucas.

Ce dernier est recherché par la police pour violence domestique. L’enquête est supervisée par l’inspecteur Poonye.