Faits Divers

Soupçonné de vol d’une moto : un jeune de 17 ans sauvagement agressé

La jeune victime évoque un coup monté par celui qui lui devait de l’argent par sa complice.

Un jeune de 17 ans, issu du Nord, a été agressé à coups de sabre mercredi par deux individus. Ils l’accusent du vol d’une moto. L’adolescent a été transporté dans un état critique à l’hôpital SSRN. 

Keshav (prénom modifié), 17 ans, a été retrouvé dans un bois non loin de sa demeure, portant de multiples blessures. Les voisins, alertés par ses cris, ont accouru à son secours et ont averti la police. Il a été transporté à l’hôpital SSRN de Pamplemousses où il a subi une opération. 

Souffrant de plusieurs fractures, Keshav devra subir d’autres interventions. Un de ses agresseurs a porté plainte contre lui pour le vol de sa  moto. 

Aishnav, en liberté conditionnelle pour agression avec préméditation, explique que sa motocyclette avait été volée dans la nuit du 6 au 7 novembre. « Le lendemain, mon ami Menivesh et moi sommes partis à la recherche de ma moto. À la rue SSR, j’ai remarqué quatre hommes à l’allure louche, qui ont pris la fuite. Keshav, lui, trafiquait ma moto. Nous nous sommes rapprochés et lui avons demandé des explications. Il a avoué avoir pris ma moto sans ma permission. Lerla moi ek Menivesh, nu fine bat li avec diboi », explique Aishnav. 

Menivesh, lui aussi, a avoué avoir agressé Keshav avec un gourdin et « non pas avec un sabre ». Les deux agresseurs ont été arrêtés par le sergent Gunga et son équipe. Il s’agit d’Aishnav S. (25 ans) et Menivesh M. (23 ans), habitants de St-François, Grand-Gaube. 

Coup monté, selon la victime

Keshav a donné une toute autre version à la police. Le vol de moto est une invention. Il s’agirait d’un coup monté. En somme, un des agresseurs lui devait Rs 500 et celui-ci s’est mis en colère lorsqu’il lui a réclamé son argent. 

Il a relaté les circonstances de son agression : « J’ai frôlé la mort. Mercredi, un de mes agresseurs est venu me voir et m’a demandé de le rencontrer dans le bois. Je suis parti et j’ai vu trois autres habitants de la région sur place.  Deux d’entre eux étaient armés de sabres. Lorsque j’ai réclamé mon argent à l’un d’eux, ils se sont mis en colère et ont commencé à me frapper. Zot ti pou fini touye moi si mo pa ti crier à l’aide, et kan zot fini bat moi, ceki doit moi cash là fine amen so motocylet cot moi et lin dir li pou dir la polis mone coquin so moto et à cause ça lina bat moi. Je n’ai jamais volé cette moto », confie Keshav au Défi Quotidien.

Les deux suspects ont été placés en détention après leur interrogatoire. Ils comparaîtront devant le tribunal de Pamplemousses ce vendredi pour leur inculpation. L’enquête se poursuit sous la supervision de l’ACP Dawoonarain, Divisional Commander de la Northern Division.