Live News

Sortie de route à Mapou : tristesse et incompréhension après la mort de quatre jeunes 

Drame à Mapou aux petites heures ce mardi. Quatre jeunes ont péri dans l'incendie qui s'est déclaré dans une voiture après une sortie de route. 

Adarsh Anand Jeeneea, un cuisinier de 23 ans, Rajkamal Boodhoo, un policier de 24 ans, affecté au poste de police de Pointe-aux-Canonniers, Desigen Nulliah, 22 ans, et une jeune femme sont morts après une virée entre amis. Les quatre jeunes, qui habitent tous dans le nord, semblent avoir été prisonniers des flammes. A l'arrivée des pompiers, ils étaient déjà morts carbonisés. Leurs proches témoignent. 

«Mon neveu était au volant de sa voiture. C'est en négociant un virage à Mapou que le véhicule a fait une sortie de route. Linn derape linn alle tape ek pie la», a raconté sur les ondes de Radio Plus, Robin Jeeneeah, l'oncle d'Adarsh Anand Jeeneea. Celui-ci était au volant de sa voiture en compagnie de ses amis lorsque le drame s'est produit.

Robin Jeeneeah raconte que son neveu, cuisinier à l'hôtel Azuri à Haute Rive, Rivière-du-Rempart, revenait du travail. Il avait fait le «night shift». 

«C'est vers 1 h du matin que j'ai appris la terrible nouvelle. La voiture appartient à mon neveu. Se lor kontour kinn arrive sa maler la», explique Robin Jeeneeah. 

Tristesse chez la famille Boodhoo. Rajkamal, 24 ans, est parmi les victimes. «Aujourd'hui, cela fait cinq ans qu'il s'est joint à la force policière», raconte son père Jayraj, lui-même policier. Selon lui, il se peut que son fils ait décidé de faire une sortie entre amis pour célébrer cet événement.  

«Kapav zot inn ale fer enn ti program. Mo penser bann la pann alle bwar n'importe ki zafer parseki ti ena enn mamzel avek zot. Zordi ki monn appran ti ena enn tifi avek zot», explique Jayraj.  

Il ajoute que son fils Rajkamal, Adarsh Anand Jeeneea et Desigen Nulliah étaient des «amis très soudés». «Zot ti habitue viv kouma caleson semiz», confie-t-il. Il dit cependant ne pas connaître l'identité de la jeune femme qui était en leur compagnie.
  
Sivalingum Nulliah, le père de Desigen Nulliah, est lui aussi sous le choc. Il affirme lui que c'est vers 4 heures qu'un ami l'a appelé pour l'informer que son fils a été impliqué dans un accident.