People

Sookritee Bharosa: elle fait découvrir les saveurs de l’Inde

Avec un investissement initial d’un million de roupies, il y a quatre ans cela, Sookritee Bharosa a ouvert son restaurant spécialisé en cuisine indienne, Sangam Taj. Aujourd’hui, l’établissement connaît un vrai succès. Butter Chicken, Chicken Tikka Masala, Kadhai Chicken, Tandoori, Fish Koliwala, Paneer Tikka, Raita, Tandoori Aloo… Penser à ces plats, nous donne déjà l’eau à la bouche. En effet, ce sont ces spécialités qui rendent Sangam Taj populaire dans la région d’Hermitage.
[[{"type":"media","view_mode":"media_large","fid":"10522","attributes":{"class":"media-image wp-image-19424","typeof":"foaf:Image","style":"","width":"350","height":"482","alt":"Sookritee Bharosa"}}]] Sookritee Bharosa

Sangam Taj est le nom du restaurant de Sookritee Bharosa, qui a ouvert ses portes à Hermitage en janvier 2012. Situé près du terminus d’autobus, sa spécialité demeure la cuisine indienne. « On propose des plats à base de poulet, d’agneau, de poisson et de crevettes. On offre aussi des assiettes de légumes pour les végétariens. On est aussi très reconnu pour notre ‘Cheese Naan’ », indique la gérante. L’idée d’ouvrir un restaurant indien, dit notre interlocutrice, est venue après avoir étudié les possibilités d’investissement dans sa localité. « J’envisageais déjà de me lancer dans la restauration. Mais pour proposer quoi ? La cuisine chinoise et la restauration rapide sont déjà saturées », avance-t-elle. Ce n’est qu’après une visite en Inde que ses enfants et elle-même ont eu l’idée de se lancer dans la cuisine indienne. « Nous avons vraiment apprécié les plats indiens, surtout ceux du Nord de l’Inde. Par ailleurs, dans la région où on habite, il n’y a pas de restaurant familial. C’est ainsi qu’on a décidé de relever ce défi », dit-elle. Aujourd’hui, il faut compter dix personnes qui sont employées à plein-temps, y compris deux cuisiniers indiens.

Hausse progressive de la clientèle

Depuis son ouverture, Sookritee dit constater une hausse progressive de la clientèle. « Nous accueillons non seulement les habitants de la région, mais aussi les salariés qui travaillent à Ébène et à Port-Louis. Par ailleurs, depuis que la route Verdun-Terre Rouge est devenue opérationnelle, nous accueillons aussi beaucoup de clients du Nord du pays », avance notre interlocutrice. Par ailleurs, elle dit recevoir aussi les étudiants de SSR Medical College. « Pour les clients dans la région de Highlands, Belle-Rive, Camp-Fouquereaux, entre autres, nous offrons le service de livraison », confie la gérante du restaurant. Avec une capacité d’accueil d’environ 70 personnes, Sangam Taj organise aussi des anniversaires, fiançailles et autres fêtes pour ses clients. « À chaque fin d’année, les activités sont plus nombreuses, car nous accueillons aussi des groupes d’employés pour les dîners de fin d’année », dit-elle. La fête de la Saint-Valentin a été aussi une occasion fructueuse pour le restaurant. Compte tenu de la région où le restaurant est situé et de sa clientèle visée, qui est la classe moyenne, Sookritee offre des prix qui y sont appropriés, tout en garantissant des plats et des services de qualité. « D’habitude, les plats typiquement indiens sont très coûteux, surtout à Maurice, où on est obligé d’employer des cuisiniers étrangers. Les ingrédients et les épices aussi sont chers. Mais, mon objectif était de rendre les prix abordables », affirme la femme entrepreneur. Elle avance qu’un client peut manger à sa faim à moins de Rs 300 chez Sangam Taj. « Nos prix sont plus compétitifs, comparés à d’autres restaurants indiens dans les grands centres commerciaux », dit-elle. Cette année, son projet est de proposer des buffets, selon des jours spécifiques et aussi d’introduire des ‘Talli’ (des menus composés de différents items).
Related Article

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !