Live News

Sondage Afrobarometer - Gestion de l’économie et chômage : des inquiétudes grandissantes 

L’emploi est la première préoccupation d’environ 60 % des 18-24 ans.

Réalisé en mars, le dernier sondage Afrobarometer ne rend pas compte de l’effet des mauvaises nouvelles les plus récentes. Mais déjà, ses résultats reflètent l’angoisse de la majorité des Mauriciens. 

Les données sont parlantes. Elles traduisent un sentiment d’angoisse grandissant dans la population mauricienne. Le dernier sondage Afrobarometer, réalisé en mars dernier par Straconsult ABDS et composé d’une centaine de questions, indique que 66 % des personnes interrogées pensent que le pays va dans la mauvaise direction, soit 16 % de plus qu’en 2017.

Intitulée « Citizens views on economic conditions and the most important problems facing the country », l’étude a été présentée ce mardi au Regional Training Centre, à Réduit. Pour Amédée Darga, Managing Director de Straconsult ABDS, le résultat n’est pas surprenant. « Plus de 60 % des Mauriciens sont d’avis que la gestion de l’économie doit être la priorité du gouvernement, suivie du problème de l’emploi. Environ 60 % des jeunes de 18 à 24 ans disent que l’emploi est leur premier souci. La situation de perte d’emploi a été influencée par la pandémie. J’ai toujours dit qu’il y a une mort silencieuse des PME à Maurice qui impacte parallèlement le chômage. » La perception que la gestion de l’économie est la priorité absolue a d’ailleurs augmenté, passant de 15 % des répondants en 2020 à 45 % en 2022. 

Ce chiffre n’étonne pas l’ancien ministre du Commerce Cader Sayed-Hossen, présent lors de la présentation. « Les gens constatent que leurs achats coûtent plus cher. La population s’est dramatiquement appauvrie. En 2015, le produit intérieur brut par habitant était de 10 154 dollars. Il a chuté à 8 825 dollars en 2021 », indique-t-il. En outre, il souligne que si le sondage avait été réalisé en ce mois de mai, les données auraient probablement été plus négatives, car la situation s’est encore détériorée. « Le sondage a été effectué en mars. Depuis, il y a eu deux augmentations des prix des carburants à Maurice ».     

De ce fait, le prochain budget revêt une importance majeure. Amédée Darga fait observer que les Mauriciens attendent du ministre des Finances qu’il propose un budget permettant la relance de l’économie : « Les gens veulent pouvoir se dire que l’année prochaine sera meilleure. »

En Chiffres

Situation économique actuelle

  • 66 % des sondés estiment que le pays va dans la mauvaise direction (29 % pensent le contraire). Ils étaient 54 % en 2020 et 50 % en 2017. 
  • 6 sondés sur 10 considèrent que la situation est mauvaise ou assez mauvaise. 

Projection à 12 mois

  • 63 % tablent sur une dégradation de la situation.
  • 24 % sont d’avis que la situation restera inchangée.
  • 11 % pensent que la situation ira en s’améliorant.

Condition de vie personnelle

  • 42 % des sondés ont répondu « assez bien » ou « très bien ».
  • 35 % qualifient leur condition de vie d’assez ou très mauvaise.
  • 23 % se situent dans la catégorie « ni bon ni mauvais ».
Les problèmes prioritaires
Gestion de l’économie 45%
Chômage 44%
Crime et sécurité 41%
Covid-19 25%
Corruption 18%
Pauvreté 15%
Salaire 14%
Approvisionnement en eau 12%
  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !