Explik Ou Ka

Son frère l’ordonne de quitter leur maison

C’est à l’âge de 62 ans que la mère de Johanne Thomas de Baie-du-Tombeau a obtenu une maison de la National Housing Development Corporation (NHDC). Elle y a vécu durant une quinzaine d’années jusqu’à son décès le 2 avril dernier.

C’est à partir de là que les ennuis ont commencé pour Johanne. Selon cette dernière, son demi-frère s’était porté garant pour sa mère pour l’obtention de cette maison. « Suite au décès de ma mère, j’ai cru comprendre que cette dernière avait mis la maison au nom de mon demi-frère qui ne vit pas avec nous. J’habite dans cette maison avec mes deux petits-enfants dont je m’occupe depuis la naissance. Cependant, il y a un mois de cela, mon frère a commencé à changer d’attitude. Il m’a demandé de quitter la maison en maintes occasions et il est même allé jusqu’à me menacer en disant qu’il a les papiers nécessaires pour aller en cour et me faire quitter les lieux. De plus, il m’a aussi dit qu’il allait rapporter le cas à la police si je n’exécute pas ses ordres. Maintenant, je ne sais pas où aller. Je me demande aussi si je dois quitter les lieux. J’ai deux petits-enfants de 6 et 3 ans respectivement à ma charge et si je dois vraiment quitter cette maison, je n’ai nulle part où aller », explique Johanne, visiblement désespérée.

L’avocate Me Mélany Nagen, qui a été sollicitée pour un conseil légal, explique que Johanne a tous les droits d’habiter dans cette maison et qu’elle est aussi héritière de ce bien. « Elle peut rester dans la maison tant qu’elle n’a pas reçu un ordre formel de la cour. Ce n’est que cette dernière qui peut prendre la décision de la faire quitter la maison ou pas. Entre-temps, elle peut rester légalement dans la maison sans aucun problème », a informé l’avocate. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !