Live News

Son fils tué à l'arme blanche : «Kifer person pan defan mo garson laba ?» 

Kinsley Lacharmante (en médaillon, photo au bas) a succombé sous les coups de Dylan Malbrook.

«Kifer person pan defan li laba la ? Mo res bet ar sa. Tou sa dimoune ress dan sa landrwa la, personn pa defann li. ?» C'est le cri de cœur du père de Kinsley Lacharmante, qui a été tué à l'arme blanche, dimanche soir 8 décembre à Camp-Ithier, Flacq. 

«Lavi dimoune pe vin koumadir nanie ditou aster. Pena valer ! » se lamente-t-il. Cet habitant de Bois d’Oiseaux explique que c’est la première fois que son fils s’était rendu chez le présumé meurtrier Dylan Malbrook. 

Le père affirme qu'il se trouvait chez un ami à Curepipe lorsqu’il a reçu un appel de son épouse l'informant que Kinsley avait des problèmes. Il a alors demandé à celle-ci d’alerter la police. Mais quelques heures plus tard, sa femme l’a appelé à nouveau pour lui annoncer la mauvaise nouvelle. 

Dalila Lacharmante, la mère de Kinsley, indique, pour sa part,  avoir reçu un appel de détresse de son fils aux alentours de 19h40 dimanche. Ce dernier lui avait demandé de venir le récupérer à Camp-Ithier, car «bann figir pe laguer ek li». Une heure après, elle a appris la mauvaise nouvelle.

Kinsley Lacharmante, 21 ans, a été tué, dimanche soir. Selon les premières indications de la police, le jeune homme a été poignardé avec un couteau par Dylan Malbrook, lors d'une dispute. Le suspect a été arrêté par la brigade criminelle (CID) de Flacq. Il sera traduit devant la justice ce lundi.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !