Live News

Son épouse souffre d'un cancer : «Mo anvi li viv ! Aidez moi !»

Le couple Joël et Suchitra William au temps des jours heureux

Atteinte d'un cancer en stade avancé (phase 4), Suchitra William, 32 ans, souffre atrocement. Pendant qu’elle passe toutes ses journées et ses nuits à l’hôpital, son mari se démène pour obtenir les documents nécessaires à une quête publique. Cependant, il semble que les démarches butent encore sur des obstacles. Son dernier recours, il l'adresse aux autorités concernées…

Cela ne faisait qu’un an que le couple s’était marié et voilà qu'en novembre dernier, il est comme frappé  par la foudre. Une terrible nouvelle vient ébranler leur idylle. Suchitra apprend qu'elle souffre d’un cancer (lymphome diffus à grandes cellules B) et a besoin de soins d’urgence à l’étranger. 

Heureusement, qu’à ses côtés, il y a un homme, pas du genre à baisser les bras. Qui a mis tout son cœur pour témoigner sur les ondes de Radio Plus ce mercredi 12 février de l’état de santé de son épouse et demander de l’aide aux autorités concernées. 

Après s’être rendue en Inde une première fois, Suchitra se trouve en ce moment en chimiothérapie, pour des séances qui dureront six mois. Après quoi, elle devra se rendre à nouveau en Inde pour ses traitements.

Sauf que c’est là les choses se compliquent. Ayant déposé une requête aux Casernes centrales dès le 19 décembre, ce n'est que maintenant qu'il apprend qu’il manque un document à son dossier : une attestation du ministère de la Santé. Là-dessus, Joël avance avoir fait les cent pas pour obtenir cette attestation. Dans un premier temps, il dit ne pas avoir été mis au courant de cette lacune. 

De son côté, l’inspecteur Coothen avance qu’un des proches était au courant et rappelle « que la police ne peut procéder à sa demande sans tous les documents ». 

Sur les ondes de Radio Plus, on apprend également du Dr Sanjay Goorah qu’un rendez-vous avait été fixé avec le médecin traitant de la malade pour obtenir le précieux document. Une rencontre a été décidée en urgence. Rien pourtant n’aboutira. 

« Le médecin m’a dit que ce n’était pas à lui de me donner ce document et m’a renvoyé vers l’administration, où personne ne savait quoi faire » lâche-t-il, en état de désolation. L'ébéniste a une nouvelle fois dû s’absenter pour ces démarches administratives. 

Une rencontre avec le ministre de la Santé

Dans l’urgence, Joël William obtient aussi un rendez-vous au ministère de la Santé. On  lui indique qu'il faudra attendre la fin des sessions de chimiothérapie pour obtenir le document. Sauf que cela bloque Joël dans ses démarches  de collecte publique. « Si son état se détériore entre-temps ou si je n’ai pas assez de temps pour réunir la somme nécessaire par la suite, ma femme risque de mourir ». 

Face à  la lenteur administrative, il veut la garantie des médecins que l’état de son épouse ne détériorera pas. « Qui sera responsable si elle meurt ? Je sais que je ne suis pas médecin. Cependant, mettez-vous à ma place, je vois ma femme souffrir, les médecins en Inde me disent qu’elle risque de mourir, mais qu’ils peuvent tenter de la sauver. Je ne veux pas rester sans rien faire. Mo anvi li viv ! Aidez moi ! » 

Joël William peut être contacté au numéro suivant : 54290723

A lire la suite dans Le Dimanche/L’Hebdo de ce dimanche 16 février 2020


 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !