Explik Ou Ka

Son allocation sociale de Rs 1 500 ne lui suffit pas : atteint de poliomyélite et portant un handicap, Aslam réclame une pension

Aslam souffre de Polio depuis la naissance.

Atteint de poliomyélite depuis sa naissance, Aslam Heethun n’a jamais pu travailler en raison de son handicap. Cependant, cet homme de 45 ans dit ne pas recevoir de pension puisqu’il n’a pas de soins à l’hôpital. Selon le bureau de la Sécurité sociale, cette maladie n’affecte pas une personne à 60 %.

Aujourd’hui âgé de 45 ans, Aslam en a fait les frais de la poliomyélite, plus couramment appelée « polio », depuis sa naissance. C’est une maladie virale qui affecte majoritairement les enfants en bas âge. Le virus, responsable de cette maladie très contagieuse, attaque principalement le système nerveux central et peut provoquer une paralysie définitive chez l’être humain. 

Ayant une partie du corps paralysé, le quadragénaire n’a jamais pu travailler. Il explique qu’il est complètement limité en activité. « Je suis atteint de la polio depuis que je suis petit. Je ne peux pas faire grand-chose, j’ai un pied plus grand que l’autre et je me déplace difficilement. Cette maladie a mis un frein à mes rêves. Je ne suis pas marié et je n’ai pas d’enfants. Je ne peux pas fonder une famille, car les malformations m’ont atteint sur plusieurs parties du corps. De plus, je ne peux pas travailler en raison de mon état de santé. De ce fait, je ne suis pas indépendant », explique Aslam. Cet habitant de Plaine-Verte rappelle qu’il habitait avec son père pendant des années, mais suite à la mort de ce dernier il y a quelque temps, il fait le va-et-vient chez ses frères et sœurs.

Aucune pension d’invalidité depuis sa naissance

« Même si je suis malade depuis la naissance et que je ne suis pas en mesure de travailler, je ne touche pas de pension d’invalidité. J’ai déjà effectué plusieurs demandes de pension au ministère de la Sécurité sociale. Ces demandes se sont avérées vaines. J’ai comparu devant le Board médical et les médecins m’ont informé que je n’étais pas invalide à 60 %. D’autres fois, lorsque je me suis rendu à l’hôpital, les médecins m’ont informé qu’il n’y a pas de traitement pour ma maladie à l’hôpital. De ce fait, je n’ai jamais obtenu un certificat médical alors que le Board médical du ministère de la Sécurité sociale exige un certificat médical pour attribuer une pension. Mes demandes de pension ont été rejetées à plusieurs reprises pour ces mêmes raisons », raconte Aslam.

Les ordonnances auraient également pu lui être utiles face au Board médical. Mais Aslam ne prend pas de médicaments. Ce samedi 13 février 2021, il se rendra une nouvelle fois devant le Board médical. Toutefois, Aslam appréhende cette rencontre, car il a peur que la même chose se reproduise s’il ne présente pas un certificat médical. « Je vis avec seulement une allocation sociale mensuelle de Rs 1 500. Cette assistance financière est pour une durée de trois mois seulement. Elle sera ensuite supprimée et je dois une nouvelle fois refaire la demande pour pouvoir en bénéficier de nouveau », déplore Aslam.

« Sans certificat médical, pas de pension »

Pour sa part, le Deputy Commissionner au ministère de la Sécurité sociale, Dharma Ramjunum, explique que pour pouvoir approuver une demande de pension, cela dépend des certificats médicaux produits par le demandeur. « Aslam indique qu’il n’a aucun certificat médical. Sans certificat, c’est impossible pour le Board médical de donner des recommandations pour une pension. Le Board prend aussi en considération le traitement suivi par le patient pour donner un verdict », explique-t-il.

Dharma Ramjunum poursuit que « malheureusement, la maladie de la poliomyélite n’est pas considérée comme une maladie affectant une personne à 60 %. Nous ne disons pas qu’Aslam n’a pas d’incapacité, mais ce sont ses documents qui pourront prouver le contraire. Aslam a aussi la possibilité de faire une évaluation pour prouver son invalidité. Sa demande pourra alors être prise en considération ».

La rédaction a contacté un préposé de l’hôpital Dr. A. G. Jeetoo pour lui faire part des problèmes dont Aslam fait face. Selon les dernières informations reçues, un rendez-vous a été fixé pour Aslam avec le surintendant de l’hôpital.

  • Mazda 3

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !