Actualités

Sommet ACP : un organe fiscal souhaité pour régir les juridictions internationales

Le groupe ACP devient l’Organisation ACP. Une décision prise à l’unanimité lors de son 9e sommet tenu les 9 et 10 décembre à Nairobi. 

Le ministre des Affaires étrangères, Nando Bodha, qui a représenté Maurice, explique qu’en devenant une organisation, l’ACP passe d’un contexte bilatéral au multilatéral et jouera un rôle plus important sur le plan international.

Il a avancé qu’un des sujets de préoccupation de l’Organisation ACP est la liste des juridictions fiscales.  Nando Bodha a présidé une réunion à ce sujet. Il juge inconcevable que l’Union européenne impose de façon unilatérale certains critères et classe certains pays sur la liste noire ou grise. D’où l’appel pour que l’Union européenne s’abstienne d’agir ainsi sans établir des critères d’évaluation et sans donner le temps aux États de s’y conformer.  Un organe fiscal intergouvernemental, dans le cadre des Nations unies, qui régit les juridictions fiscales internationales, est réclamé. 

L’autre volet concerne le changement climatique dont les effets se font de plus sentir à travers le monde. Maurice est directement concerné, étant classé parmi les dix pays les plus vulnérables.

Nando Bodha a indiqué qu’il a aussi été question de la mise en place d’une chaîne de valeur agricole et sucre. « Nous avons appelé à la mise à disposition d’un nouveau montage financier destiné aux pays ACP producteurs de sucre, afin de leur permettre de diversifier davantage le secteur agricole et de développer efficacement la chaîne de valeur agricole et sucre. »

Le Kenya va présider les ACP durant les trois années à venir et son nouveau secrétaire-général est George Rebelo Pinto Chikoti, ancien ministre des Affaires étrangères de l’Angola. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !